Forum City / Thriller
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le troisième numéro du Journal est arrivé ICI
Nous recherchons le Shérif de la ville, La propriétaire du Danny's Dinner, ainsi que pleins d'autres personnages !
Allez voter aux top-sites pour nous, toutes les deux heures !

Soirée Chat Box le VENDREDI et le SAMEDI soir! Venez nombreux! Very Happy

Partagez | 
 

 Drawing & Meeting || Tessa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord
Jacob Oakley
Date d'inscription : : 01/06/2018
Messages : : 18
Célébrité : : David Tennant
Emploi : : Chef d'une entreprise de transport
En amour : : Célibataire endurci.


MessageSujet: Drawing & Meeting || Tessa  Mer 13 Juin - 23:30

Tessa ▬ Jacob
D'épais nuages noirs s'agglutinaient dans le ciel opaque. Il faisait encore bon, les températures étaient plutôt clémentes, mais la pluie n'allait pas tarder à se manifester. Un orage, violent, terrible, se préparait au dessus de Pinelake. Les rues étaient désertes. Les habitants de la petite ville étaient pour la plupart rentrés chez eux, bien que certains continuaient à flâner dans les boutiques ou à prendre du bon temps dans les cafés. Pinelake était tellement calme dans ce genre de moment. Bien loin de l'agitation de Détroit que Jacob avait supporté dans sa jeunesse. Et finalement, cette quiétude était la bienvenue. Le quarantenaire était fatigué. Épuisé par une longue journée. Trop longue. Il avait enchaîné les rendez-vous d'affaire face à des investisseurs implacables et peu enclins à injecter des capitaux dans une entreprise. La faute à cette foutue crise. Jacob avait besoin de ses financements pour mener à bien son projet d'extension de la Oakley International Transport, qui pour l'instant, n'avait rien d'international. Alors il se montrait intransigeant, impitoyable et inflexible face à ses interlocuteurs. Il obtiendrait ce qu'il voulait, ce n'était qu'une question de temps. Le requin qu'il était devenu à son arrivée à Détroit ne s'était pas encore assagie. Le grand méchant loup était à l'action. Ah ! Il avait bien grandi ce gamin du quartier sud ! Brillante ambition, insatiable envie de parvenir jusqu'aux sommets.
Jacob s'arrêta et fixa l'asphalte qu'il piétinait depuis de longues minutes. Il leva son regard et balaya les environs. Les rues de Pinelake Nord étaient charmantes. Ouais, charmantes était bien le mot. Rien à voir avec les ruelles miteuses de son ghetto d'origine. Dire qu'il avait été contraint de grandir dans ce maudit quartier, alors qu'à quelques mètres, de l'autre coté du lac, se tenait un espace agréable où les rêves semblaient prendre corps. Maintenant ces rêves étaient devenus son quotidien. Il possédait tout ce dont le gosse qu'il était espérait. Le bel appart, la dernière caisse à la mode, le trois pièces avec des billets verts dans les poches intérieures, le job qui lui donnait le pouvoir. Tout. Mais Jacob n'était pas satisfait, il voulait encore plus. Matthew lui avait dit, une fois, qu'il ne serait jamais heureux en pensant de la sorte. La vérité, c'était que Jacob s'en fichait royalement d'être heureux. Tant que les autres le jalousaient et l'admiraient, cela lui suffisait. C'était ça son bonheur. Prouver au monde qu'il était là, qu'il comptait, et qu'il avait réussi. Réussi en partant de rien. Cela pouvait paraître bien triste, mais c'était la réalité de Jacob. Son objectif. Son dessein le plus profond.

Jacob se massa la nuque. Il ne devait pas trop traîner s'il souhaitait éviter la pluie. Inutile de choper la mort, en se trempant de la sorte. Il laissa ses yeux se balader encore un peu, et s'apprêta à partir lorsqu'un détail attira son attention. Dans les rues vidées de toute âme, un silhouette féminine se découpait à l'horizon. Assise sur un banc, tenant fermement quelque chose entre ses mains. Jacob plissa les yeux et remarqua qu'il s'agissait de matériel à dessin. Cette intrigante jeune femme dessinait.
A vrai dire, ce n'était pas la première fois que le quarantenaire apercevait cette inconnue. Plusieurs fois, au cours de ses promenades de fin de journée, il avait croisé la route de cette "dessinatrice des rues". Il l'avait scruté quelque fois, un peu comme il le faisait ce jour-là. Un bruit lointain, certainement le tonnerre, l'extirpa de ses rêveries. Il regarda sa montre. Quoi il était déjà aussi tard ? Cela faisait quinze minutes qu'il se tenait tel un benêt au milieu de la rue, à dévisager le monde qui l'entourait. Immobile comme une statut de pierre. Les rares personnes qui circulaient avaient du le prendre pour un fou. Jacob décida alors qu'il était temps de se remettre en marche. Il avait besoin d'un bon verre de scoth. Ou peut être de deux. Il se risqua à lancer un dernier coup d'oeil à la dessinatrice inconnue, et remarqua qu'elle le regardait également. En réalité, elle regardait successivement sa feuille et lui. Jacob fronça les sourcils. Que faisait-elle au juste ? Il ne mit guère de temps à comprendre. Quoi ? Elle est vraiment en train de me dessiner ? Il devait voir ça de plus prêt. Il se dirigea rapidement vers le banc sur lequel était assise cette mystérieuse jeune femme, et vint se poser à coté d'elle.
« Bonjour. » Il venait de prononcer ce seul mot avec une voix suave qu'il savait impressionnante pour ses interlocuteurs. La voix du mec sûr de lui. La voix du mec dangereux. Il considéra un instant la jeune femme qu'il n'avait jusqu'alors qu'aperçut de loin. Elle semblait jeune. La vingtaine au grand maximum. Voire même moins. Son intervention pouvait être mal interprétée. Jacob avait quarante cinq ans et n'était plus d'une première jeunesse. Il avait pas envie d'être accusé d'il-ne-savait-quelle atrocité, alors qu'il était dénué de mauvaises intentions. Jacob n'était véritablement dangereux qu'en affaire, que lorsque l'on touchait à son blé. Mais les gens étaient tellement mesquins, ces langues de vipère n'hésitaient pas à cracher sur les autres pour oublier la médiocrité de leur propre existence. Même si Jacob se sentait au-dessus de tout ça, il préférait prendre un risque inconsidéré, surtout en ce période. Inutile de faire fuir les investisseurs déjà peu nombreux. Il était ainsi prêt à se lever et à décamper lorsque ses pupilles dérivèrent vers le dessin de la jeune femme assise à ses cotés. Immédiatement, il reconnut son visage. Bon, peut-être pouvait-il rester quelques minutes de plus. « C'est moi, je me trompe ? Vous étiez en train de me dessiner ? » Il se tourna alors vers la dessinatrice inconnu et lui adressa son plus beau sourire. Ah, ce coeur de pierre savait être un vrai charmeur lorsqu'il le fallait. Mettre en confiance pour cacher les zones d'obscurité de son être. Jacob Oakley était un colis piégé.  
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord - Staff
Tessa Maclay
Date d'inscription : : 05/02/2018
Messages : : 222
Date de naissance : : 29/03/2002
Age : : 16
Célébrité : : Sofia Carson
Emploi : : Etudiante
En amour : : Cœur brisé

Multicompte(s) : Adam Corrigan


MessageSujet: Re: Drawing & Meeting || Tessa  Ven 15 Juin - 21:33
Je ramenais une mèche de cheveux derrière mon oreille avant de continuer à dessiner. Le crayon volait sur le papier et les traits se formaient petit à petit. Des cheveux courts en bataille, une barbe de trois jours sur une joue anguleuse. J’essayais de m’appliquer. En effet cela faisait déjà quelques temps que je n’arrêtais pas de croiser cet homme au nord. Au fond je ne connaissais pas son nom, un salut de tête de loin par politesse et voilà. Mais du coup j’avais décidé de profiter de l’opportunité de le croiser à nouveau dans une des rues de manière inattendue pour finalement le dessiner. J’avais trouvé un banc sur lequel m’installer et lui ne semblait pas pressé, flânant ici et là. Ce qui m’arrangeait plus tôt bien pour voir le changement de lumière sur son visage en fonction de comment il se tenait. Malgré les nuages qui se faisaient menaçants je restais cependant. J’avais tendance à me dire que si je croisais souvent une personne ou un objet de manière non voulue c’était un signe pour dessiner. Comme le jour ou j’ai croisé trois fois une deux-chevaux jaune appartenant à des touristes de passages en ville. J’avais réussi à reproduire sa teinte avec de l’aquarelle et ça donnait plus tôt bien. Du coup me voila à dessiner cet étranger, priant pour qu’il ne file pas avant que je n’aie au moins la moitié du dessin.

Du coup je me dépêchais dans mes coups, posant d’abord les contours généraux de son visage avant de, partie par partie, affiner ce que je voyais. J’entendis l’orage au loin mais continuais de rester concentrer sur le dessin. Un challenge en plus : dessiner vite et dessiner bien. L’exercice et l’habitude m’aidaient à y arriver. Rael serait fière. Enfin. Mon regard passait de l’homme à ma feuille de papier, même s’il s’attardait plus longtemps sur la dernière. Le visage était à moitié entamé ; j’avais les traits de base, mais seul une moitié du dessin était détaillé : l’arrête de son nez, un début d’œil, les joues. Je laissais les détails tels que les lèvres pour plus tard, vu qu’il s’agissait plus de détails. Je pouvais toujours les dessiner librement. Mais il me fallait la base.

Tellement prise dans mon travail je sursautais légèrement en entendant quelqu’un me dire bonjour. Relevant le regard, je pris un air coupable et embarrassé en me rendant compte que ce quelqu’un n’était autre que l’homme que je dessinais. Merde. D’habitude j’étais plus tôt discrète pour dessiner, ne sachant pas comment les gens réagiraient. Ici j’étais prise la main dans le sac. Du coup je le fixais, incapable de me décider à simplement dire bonjour et faire comme si de rien n’était ou juste me confondre en excuses. Et avant que j’aie pu décider quoi faire il se leva… pour s’arrêter et regarder mon dessin. J’eu le reflex de vouloir serrer contre moi pour le cacher mais je me dis qu’il était trop tard de toute façon. Je hochais doucement la tête.

« Oui… j’ai tendance à dessiner ce que je vois plusieurs fois. Je crois bien que j’ai dû dessiner la moitié de Pinelake ! »


Je tentais de faire un peu d’humour pour détendre l’atmosphère, quand une goute d’eau atterrit sur ma feuille. Je me relevais d’un coup du banc en m’exclamant :

« Merde ! »

Autant la feuille bat la pierre, autant elle se désintègre au contact de l’eau, et ça c’était mauvais pour moi ; je rangeais vite fais mes affaires dans mon sac alors qu’autour de mois les goutes tombaient de plus en plus nombreuses. C’était l’averse surprise assurée. L’orage gronda encore une fois plus fort, et j’eu à peine le temps de relever la tête que ce fut, comme prévu, un déluge surprise. Sans même réfléchir je criais par-dessus le vent qui se levait en prime :

« Venez ! »

Baissant la tête, mon sac collé à mon torse je me réfugiais sous un pérron à quelques mètres de là pour échapper à l’averse. Un coup d’œil au ciel avant de me tourner vers l’inconnu je reprenais de manière totalement normale, voir même un peu gênée :

« J’espère que ça ne vous ennuie pas que je vous dessine ? »

_________________
 
❀ C'est le plus fou des romans ❀ Et toute cette histoire m'enchante, c'est vrai ❀ Il n'a rien d'un prince charmant ❀ Mais aux pages du temps ❀ Mon coeur s'éveille en secret ❀
Je Ne Savais Pas | la Belle et la Bête
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord
Jacob Oakley
Date d'inscription : : 01/06/2018
Messages : : 18
Célébrité : : David Tennant
Emploi : : Chef d'une entreprise de transport
En amour : : Célibataire endurci.


MessageSujet: Re: Drawing & Meeting || Tessa  Lun 18 Juin - 21:37

Tessa ▬ Jacob
Surprenante rencontre. En se levant ce matin, Jacob n'aurait jamais pensé que quelques heures plus tard, il se retrouverait assis sur un banc en compagnie d'une inconnu qui avait l'âge d'être sa fille et qui s'amusait à le dessiner en toute discrétion. Un scénario digne d'un mauvais film, un flop du box office, qui sort directement en DVD. Et pourtant, c'était précisément ce qu'il était en train de se produire. Le quarantenaire ne savait pas ce qu'il lui avait prit. Aborder quelqu'un de cette manière n'était pas dans ses habitudes. En règle générale, sa sociabilité n'était qu'une façade, qu'il utilisait pour ses affaires ou pour les mondanités. Pour le personnage de Monsieur Oakley, le terrible chef d'entreprise. Mais, en réalité, Jacob était un solitaire. Il n'aimait pas les gens, qu'il trouvait stupides. Il préférait sa propre compagnie. Mais cette fois-ci, il avait été attiré vers ce banc comme un aimant.
La réaction de la dessinatrice surprit légèrement Jacob. Prise la main dans le sac, elle répliqua sur le ton de l'humour, ce qui fit doucement rire le quadragénaire. Arsène Lupin du dessin, de toute évidence, cette fille se plaisait à immortaliser sur le papier l'ensemble des habitants de Pinelake. Un passe-temps pour le moins singulier. Jacob se demanda si sa mère et son père apparaissaient dans les  oeuvres de la jeune femme. Il ne l'espérait pas : elle aurait perdu son temps à dessiner des personnes aussi médiocres. Mais peut-être était-ce cela qui intéressait cette inconnue ? La banalité de visages anonymes dont elle ne connaissait pas l'histoire, ni parfois même le nom. Milles questions brûlaient les lèvres de Jacob. Il s'apprêtait à répliquer lorsqu'une grosse goutte de pluie s'écrasa sur la feuille de la "dessinatrice des rues" qui jura et s'empressa de ranger son matériel. Elle invita Jacob à la suivre. Celui-ci hésita. Il se demandait ce qu'il fichait là, menacé par une averse, en compagnie d'une très probable lycéenne, au lieu de se trouver au chaud dans son appart, assis avec un bon verre de scoth, à regarder l'orage se déchaîner au dehors. Mais après tout, pourquoi ne pas suivre cette jeune femme femme, qui cherchait surtout à s'abriter de la pluie. Que pouvait-il faire d'autre ? Et puis, elle avait titillé sa curiosité.

Jacob emboîta le pas de l'inconnu et se dirigea vers un perron, quelques mètres plus loin. Une fois à l'abri, la dessinatrice reprit la conversation, comme si de rien n'était. Un peu gênée, elle demanda à Jacob si ce dessin ne le dérangeait pas. L'homme secoua la tête en signe de négation, un petit sourire affiché sur son minois. « Pas le moins du monde. Face à un visage aussi charismatique que le mien, je comprends qu'il soit difficile de résister à l'envie de le dessiner. » Son sourire narquois s'élargit, puis finit par s'effacer. Jacob prit un air plus humble. « Je plaisante. » Il patienta quelques secondes avant de reprendre. « Plus sérieusement, ça ne me dérange pas. Mais je suis curieux de voir le résultat. Si vous le permettez bien sûr. »
Une expression de douceur transformait les traits, de coutume si durs, de Jacob. A cet instant, il avait l'air d'une personne gentille et bienveillante, modeste et pleine de compassion, ce qu'il n'était absolument pas. Son caractère avenant lui permettait de tisser des liens facilement, mais sa nature profonde finissait toujours par les briser. Là n'était pas le problème ce jour-là. Hormis le dessiner, cette jeune femme ne lui avait strictement rien fait. Elle semblait sympathique et timide, alors Jacob ne voyait pas pourquoi il ne se montrerait pas poli et courtois. Il chercha alors le regard de la dessinatrice. « Donc, vous dessinez les gens que vous croisez, un peu comme ça, par hasard ? Qu'est-ce qui motive votre démarche ? C'est assez rare de croiser de si jeunes personnes habitées de ce genre de passe-temps... » Il marqua une brève pause, mais s'empressa de compléter. « D'ailleurs, histoire que vous mettiez un nom sur un dessin, je m'appelle Jacob. Et vous ? » Il lui tendit la main, pour qu'elle la lui serre, puis se maudit lui-même pour un geste aussi stupide. Saleté de déformation professionnelle.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord - Staff
Tessa Maclay
Date d'inscription : : 05/02/2018
Messages : : 222
Date de naissance : : 29/03/2002
Age : : 16
Célébrité : : Sofia Carson
Emploi : : Etudiante
En amour : : Cœur brisé

Multicompte(s) : Adam Corrigan


MessageSujet: Re: Drawing & Meeting || Tessa  Lun 25 Juin - 22:59
Prise la main dans le sac ! Je dessinais souvent des gens au passage mais j’essayais la majorité du temps d’être discrète, avec succès jusqu’ici. Mais je n’eu pas le temps d’engager plus la conversation, ou même de m’excuser qu’une goute annonça la menace ultime pour mes croquis : averse imminente ! Sans réfléchir j’invitais l’inconnu à me suive, d’autres goutes s’écrasant sur la ville alors que je courais. Je pus me réfugier sous le perron le plus proche, une boutique fermée, mais au moins j’étais au sec et mes dessins étaient sauvés. Je me tournais alors vers l’inconnu pour m’excuser, haussant un sourcil pas convaincu à sa réponse. Je préférais ne pas enchainer sur cette remarque. Et en priant aussi de ne pas être tombée sur un lourd prétentieux qui allait me faire regretter de l’avoir couché sur papier. Je relevais le regard vers lui alors qu’il se reprenait et me répondais plus sérieusement. Il me semblait moins terrible d’un coup. Je souris doucement, serrant par reflex mon carnet un peu plus contre moi. Pas que je n’aimais pas partager, mais je ne montrais pas non plus mes croquis à tout le monde et n’importe qui.

« Quand ce sera fini ? Je n’aime pas montrer un travail incomplet… »

Je répondis à son sourire. Il ne paraissait pas méchant et encore moins fâché que je ne l’aie dessiné ce qui étaient déjà deux bons points. Avoir un père shérif aidait à apprendre à reconnaitre les personnes peu fréquentables. Mais ça aidait aussi à imaginer le pire qui puisse arriver. Et ça parfois c’était flippant. Je tendis cependant la main à Jacob :

« Tessa, enchantée ! »


Me présentant à mon tour je me dirigeais ensuite vers le banc sur le perron, m’y asseyant et posant mon sac à mes pieds. Avec le déluge qui tombait il ne restait qu’à attendre. Je haussais les épaules, joignant mes mains devant moi avant de lui répondre.

« Je ne sais pas, j’aime juste dessiner. C’est agréable de se concentrer sur un point et de tout oublier autour. Ne voir que le dessin, son évolution et finalement le rendu définitif. Il y a le côté challenge aussi, rendre au mieux la réalité, dessiner de diverses manières ! »


C’est vrai qu’il y avait le côté challenge, le fait de devoir s’adapter aux différents matériaux en fonction de la technique. Et puis aussi le rendu : capturer un moment sur papier. Prendre une photo c’est simple et rapide, mais dessiner… cela prend du temps et si on veut vraiment rendre la réalité il faut prendre en compte les jeux de lumière, d’ombre, des traits fins et d’autres plus épais… J’aimais bien me plonger dans ce genre de concentration.

« Et vous vous avez une passion ? »


_________________
 
❀ C'est le plus fou des romans ❀ Et toute cette histoire m'enchante, c'est vrai ❀ Il n'a rien d'un prince charmant ❀ Mais aux pages du temps ❀ Mon coeur s'éveille en secret ❀
Je Ne Savais Pas | la Belle et la Bête
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Drawing & Meeting || Tessa  
Revenir en haut Aller en bas
 
Drawing & Meeting || Tessa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Petals on the Lake :: Pinelake :: Nord - les quartiers :: Les rues de Pinelake Nord-
Sauter vers: