Forum City / Thriller
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le troisième numéro du Journal est arrivé ICI
Nous recherchons le Shérif de la ville, La propriétaire du Danny's Dinner, ainsi que pleins d'autres personnages !
Allez voter aux top-sites pour nous, toutes les deux heures !

Soirée Chat Box le VENDRE et le SAMEDI soir! Venez nombreux! Very Happy

Partagez | 
 

 TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord - Staff
Tessa Maclay
Date d'inscription : : 05/02/2018
Messages : : 222
Date de naissance : : 29/03/2002
Age : : 16
Célébrité : : Sofia Carson
Emploi : : Etudiante
En amour : : Cœur brisé

Multicompte(s) : Adam Corrigan


MessageSujet: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Jeu 8 Fév - 22:38
Calme-toi ! Inspire expire ! Tout ira bien ! Il n’y a pas de fou furieux dans les bois, qui va venir te tuer à coup de hache. J’expirais doucement, ma respiration légèrement tremblante. Je vérifiai que les portes de ma voiture étaient bien fermées. Enfin ma voiture. La jeep de mon père que j’utilisais. Etant donné qu’il était shérif il avait sa voiture de fonction, et je prenais sa voiture privée quand j’en avais besoin. Mes grands-parents avaient émis l’idée un jour d’avoir ma propre voiture, mais j’étais contre le gaspillage donc pour l’instant ça m’allait parfaitement. Sauf ce soir. Naturellement j’avais passé la soirée chez une amie pour nos cours. Au final ça avait plus papoté qu’autre chose mais ce n’était pas trop grave je pouvais encore me rattraper. Et c’est naturellement sur le chemin du retour, en empruntant la route passant par la forêt pour rentrer que la voiture était tombée en panne. Heureusement j’étais protégé par l’habitacle de la pluie battante et de toute attaque d’un fou furieux rodant dans les bois sombres. La route était munie de lampadaires, mais les pins autour de mois étaient nombreux et on ne voyait pas loin dans la forêt. Et comble de tout mon téléphone n’avait plus de batterie. Enfin heureusement ce dernier avait lâché pendant l’appel passé à mon père. Je lui avais expliqué vite fait la situation, où j’étais et l’urgence, à mes yeux, il avait répondu un début de phrase comme quoi il essaierait de venir me chercher… Mais avait été coupé avant la fin par mon téléphone rendant l’âme.

Du coup j’attendais sagement dans la jeep, essayant de ne pas sursauter à chaque coup de tonnerre, de ne pas faire une crise cardiaque chaque fois que j’avais l’impression que quelqu’un rodait près de moi alors que ce n’était qu’une branche.  Et j’avais froid. Pas de voiture - pas de chauffage, et même si l’habitacle avait été chauffé légèrement avant, les degrés diminuaient avec la météo extérieures. Du vent glacial, de la pluie battante. Et naturellement il avait fallut que je porte une jupe avec des simple bas en nylon noir. Enfin, ça au moins c’était ma faute. D’ailleurs le vent qui faisait tanguer le véhicule doucement par moment. Très rassurant. Seigneur sauver moi ! J’avais fermé les yeux, m’agrippant à mon siège alors qu’one nouvelle rafale venait. Et naturellement je n’avais pas vu les phares de l’autre voiture, le bruit couvert par la pluie battante. Et bien sûr quand on toqua à la vitre je poussais un hurlement strident, mon cœur me lâchant presque. Les yeux écarquillé, une main plaquée sur ma bouche, mon corps tourné vers la fenêtre alors que j’avais fait un bond dû à la peur, il me fallut un instant pour reconnaitre le visage de l’autre côté de la vitre.

« Oliver ! »

J’avais dit son nom avec soulagement, heureuse de voir un visage familier et rassurant. Et surtout séduisant. L’adjoint de mon père, il devait avoir été envoyé à ça place. La soirée n’était peut-être pas si terrible finalement.  Je m’emparais alors de mon sac sur le côté passager et ouvrit la portière après avoir déverrouillé la voiture. Une fois dehors, je hurlais à travers le vent :

« Pitié dite moi que c’est mon père qui vous envois ?! »


Dernière édition par Tessa Maclay le Ven 23 Fév - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞

MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Ven 9 Fév - 16:03
C’était un temps de chien, réellement et j’étais de service de soir en plus. On était tous à cran quand la tempête s’abattait sur la ville car il y avait toujours des incidents, entre des arbres qui pouvaient tombé et bloquer les routes. Le lac débordé, des bâtiments prendre l’eau dans le quartier sud, ou … d’autres situations qui ne venaient pas forcement à l’esprit. L’annonce avait été retardée qu’une soirée d’orage violent, de pluie et de vent allait s’abattre dans le comté et donc les habitants n’avaient pas vraiment eut le temps de s’y préparé… Ni même les secours en soit. Normalement c’était ma soirée de repos et bien non… j’allais la passé au poste a attendre que le téléphone sonne puis dehors à courir pour faire mon job.

Au juste le combiné se mit à sonner, aussitôt je le saisis et le collait à mon oreille sans attendre. Au bout du fil je reconnu le shérif qui téléphonait d’une cabine dans le nord. Je me demandais pourquoi il avait pas pris son téléphone portable, mais il devait y avoir une raison. Alors sans attendre il me demandait un service, il avait confiance en moi… Quand je dis confiance c’était genre plus que ca, il me mettait à l’épreuve souvent et là… il allait me confier ce qu’il avait de plus cher sur terre.

Tom : Ollie, ramène là à la maison ok ? Je compte sur toi ! Et surtout… N’emprunte pas la route principale elle est submergée ! 

« Comptez sur moi Tom, soyez prudent ok ?! »

Je raccrochais et aussitôt je saisis mon blouson et mes clés de voiture de service. Je mis ma capuche avant d’aller dehors où il tombait des trombes d’eau et en courant, mes chaussures de rangers éclaboussait tout sur leur passage, j’atteignis le véhicule qui m’avait été attribué pour ma garde. Je me réfugiais à l’intérieur congelé, puis je mis le chauffage, la position gps bien que je connaissais la route… Mais le gps avait la notion de localisation meme de la voiture et Tom m’avait donné le numéro de la voiture qu’empruntait Tessa. Bref, enfin prêt, essuis glace en marche à fond je me mis en route.

Je ne voyais que dalle, mais tant pis… Je fonçais, la fille du shérif avant tout. Bien sûr en revenant je serais deux fois plus prudent, j’avais mis les gyrophares en marche en tout cas, puis proche du lieu je les avaient éteins. Je finis par me garer non loin de la voiture que je reperais, je sorti alors dehors laissant le moteur de la voiture tourné. J’avais bien compris la situation il s’agissait d’une panne. Alors sous la pluie tombante, le tonnerre grognant au loin, je me retrouvais vite trempé des pieds à la tête car j’avais pas mis ma capuche et mon fin blouson de shérif ne me protégeais pas réellement. Arrivé à la vitre je tapotais sur cette dernière pour alerter Tessa de mon arrivée. Je n’entendis pas réellement son hurlement a cause de tous le rafu de la condition météo. Alors je vis une ombre bouger dans l’habitacle et me dégageait pour qu’elle ouvre la portière, chose faite quelques secondes après. Une fois dehors, je la regardais l’eau dégoulinait sur mon visage et elle me criait dessus pour que j’entende.

« Oui c’est ton père ! Dépêche toi, on va dans ma voiture ! »

Je lui fis signe et aussitôt j’enchainais son pas pour aller à la voiture de service, je montais à l’intérieur et fermais la portière aussitôt. Je passais une main sur mon visage alors que Tessa montait côté passager.

« Pfua quel temps… Tu vas bien ? Ton père ma dit que c’était une panne ? … On appelera le garage une fois rentré, mais je pense qu’il ne vont pas agir avant que ca se calme, c’est trop dangereux de sortir... »


J’avais tourné mon visage vers elle, elle était aussi trempée… Ca me faisait pitié, bien que le chauffage était mis elle allait avoir froid.

« Tu as froid ? J’ai une couverture à l’arrière si tu veux ! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord - Staff
Tessa Maclay
Date d'inscription : : 05/02/2018
Messages : : 222
Date de naissance : : 29/03/2002
Age : : 16
Célébrité : : Sofia Carson
Emploi : : Etudiante
En amour : : Cœur brisé

Multicompte(s) : Adam Corrigan


MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Ven 9 Fév - 17:42
Je ne pris pas réellement le temps de saluer le second de mon père de manière correcte, après qu’il me confirmait que c’était bien ce dernier qui l’envoyait, courant derrière lui sous la pluie pour le réfugier dans la voiture de police. Je me laissais tomber sur le siège passager et refermais la porte rapidement sur moi, prenant un instant pour souffler. Je posais alors mon sac de cour au sol de la voiture et me tortillais pour attacher ma ceinture.

« Oui ça va. Merci mille fois d’être venu me chercher par ce temps ! Et oui, je ne sais pas je crois que la batterie est HS. »

Je me laissais finalement aller dans le siège. Trempée, je frottais mes mains ensemble et faisait sautiller mes jambes doucement histoire d’avoir un peu chaud. Mes cheveux devaient être plaqué de manière peu gracieuse à mon crane. Je tournais la tête vers lui alors qu’il me regardait aussi. Naturellement mon cœur s’emballa un peu. J’étais seule dans un habitacle de voiture avec le gars qui me faisait craquer depuis un petit temps déjà. Sa voix me ramena au présent je souris doucement à sa remarque.

« Ah je veux bien, merci ! »


Alors que je m’étais naturellement penché sur le côté pour la prendre à l’arrière, ne m’attend pas à me laisser servir comme une cruche, Oliver en fit de même et on eut cette petite moment gênant ponctuée d’excuses de l’un comme pour l’autre et de gestes maladroits pour à la fois prendre la couverture pour e retirer voyant que l’autre allait le faire. Ca ne dura pas longtemps et on finit par s’arranger. Je rigolais doucement un peu gênée en étalant finalement la couverture sur mes jambes.

« Merci. »

J’avais murmurée, gênée sur mon siège. Je ne savais pas quoi dire. C’était une belle occasion bien sûr de faire connaissance et tout. De lui parler un peu. De le contempler aussi. Moi qui étais d’un naturel assez franc il m’intimidais quand même un peu beaucoup. Plus âgé que moi j’avais envie de faire bonne impression, de ne pas paraitre cruche à ses yeux ou pour une ado écervelée et immature. Mon dieu d’un coup j’avais la pression. Trouve un truc drôle à dire ! Trouve un truc drôle à dire ! Ou même n’importe quoi ! Non pas n’importe quoi… Seigneur… Et pourquoi mon cœur s’emballait de la sorte ?! Il n’y avait strictement rien entre nous ! Il me connaissait de mon père, on s’était croisés deux trois fois mais rien de plus… pour lui je n’étais que la fille du shérif, sans plus.

« Vous devez être pas mal sur les routes ce soir je suppose ? »


Ahhh finalement j’avais trouvé quoi dire, et en plus ce n’était pas trop idiot ! En effet avec la tempête les gens devaient avoir bien paniqué. Les arbres ne tombaient pas facilement mais ça arrivait. Les rues inondées, le lac qui montait en niveau. Je lançais un regard timide en sa direction alors que la voiture filait sur les routes, nous rapprochant doucement de ma maison en sécurité. J’avais arrêté de faire bouger mes jambes depuis que j’avais la couverture sur moi. En effet il faisait bien meilleur ainsi. Je contemplais ses traits apparaissant et disparaissant au fil des réverbères qui passaient. Il était beau. Il avait un coté sauvage. Spontanément sans sa veste je ne le prendrais pas pour un flic. Plus un bohème ou un artiste ou je ne savais pas. Une profession qui n’impliquait pas d’uniformes. Même si l’uniforme d’adjoint lui allait bien. Je me refocalisait sur le parebrise lorsque je me rendis compte que je l’avais fixé un peu trop longtemps. Pas que je voyais beaucoup de la route, d’ailleurs je n’avais aucune idée de comment il faisait pour conduire, mais au moins je ne le fixais pas de manière malpolie. Inspirant doucement j’essayais de me calmer. Mon dieu.

_________________
 
❀ C'est le plus fou des romans ❀ Et toute cette histoire m'enchante, c'est vrai ❀ Il n'a rien d'un prince charmant ❀ Mais aux pages du temps ❀ Mon coeur s'éveille en secret ❀
Je Ne Savais Pas | la Belle et la Bête
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞

MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Dim 11 Fév - 12:53
La couverture.. Ce fut toute une histoire au final car Tessa avait eu la même idée que moi et on s’était retrouvé assez gêné à s’excuser l’un et l’autre. Au final, je l’avais attraper pour la lui donner, je souris faiblement un peu mal à l’aise du coup… Mais cette proximité soudaine avait fait quelque chose en moi sans réellement m’en rendre compte. Mais je me repris bien vite, en me remettant droit et en secouant la tête légèrement.

« De rien... »

J’avais aussi murmuré sur le coup, je m’étais retrouvé quelque seconde adolescent dans une situation gênante avec une fille qui me plaisait, mais là… c’était un tout autre contexte et je ne devais pas penser comme ca, hors de question. Je me faisais de multiple barrière, si bien que ces pensées étaient aussi rapide qu’un éclair dans mon esprit.

Finalement je décidais de reprendre la route, il fallait se tenter malgré le temps. Je mis donc le contact et mis en marche les essuis glace, j’attendis encore une minute avant de reprendre le chemin inverse et rouler à une allure vraiment de tortue, accrochée à mon volant, les yeux fixé sur le pare brise pour bien voir.

« Oui… enfin, j’étais au bureau quand j’ai reçu l’appel de ton père… Mais on a une dizaine de voitures de sortie pour aider surtout le quartier sud… Et toi, que faisais tu sur la route ? Une annonce à été pourtant diffusée aux habitants qui demandait à personne d’emprunter les routes... »


Je lançait un furtif coup d’oeil à ma passagère, je ne voulais pas la réprimander, ni être curieux… Finalement je l’avais été, mais je me demandais en effet ce que faisait la fille du shérif sur la route en pleine tempête. Surtout que j’étais persuadé que son père lui avait dit de rester là où elle était… Mais a priori la petite Maclay était bien têtue.

J’avais donc pris un autre chemin plus sur pour regagner la maison des Maclay, ne pouvant pas passer par la route principale le long du lac qui avait été submergée. J’étais plus que concentré sur ma tâche qu’était de ramener la fille du shérif chez elle, saine et sauve. C’était mon devoir, ma mission et je la prenais à coeur. Je sentis une ou deux fois son regard en ma direction, c’était pas gênant, mais ce me posait question… Je n’osais pas la regarder pour ma part pour ne pas être déconcentré de la route… Bien vite, malgré ma pauvre allure on arrivait dans sa rue.

« On est presque arrivé… et sans encombre… ton père va être ravis. »

Je me détendais un peu et lachait un petit sourire amusé sur le coup, je restais respectueux envers le shérif, mais il fallait le dire que ce dernier tenait à sa fille plus que la prunelle de ses yeux. Ollie lançait un regard enfin à Tessa, alors qu’il se garait devant la maison de cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord - Staff
Tessa Maclay
Date d'inscription : : 05/02/2018
Messages : : 222
Date de naissance : : 29/03/2002
Age : : 16
Célébrité : : Sofia Carson
Emploi : : Etudiante
En amour : : Cœur brisé

Multicompte(s) : Adam Corrigan


MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Dim 11 Fév - 16:48
Sincèrement j’admirais mon père et Oliver, et bon tous les autres agents, sur les routes ce soir. Se tenir prêt avec un temps pareil… Du coup j’avais posé ma question pour combler un peu le vide, vouvoyant l’adjoint de mon père, n’osant pas être trop proche de lui. Quoi que ‘proche’ n’était pas le bon mot. Je souris doucement quand il évoqua mon père. Ah lala, papa super papa de l’année ! Mais je me reforgeait doucement alors qu’il me questionna à mon tour. Pas que je lui en veuille mais ma fierté en prenait u petit coup.

« J’étais chez une amie pour travailler. Je pensais que je réussirais à revenir par moi-même… »

Inutile de rajouter qu’on avait prolongé notre séance d’étude d’une heure à cause de notre vernis pas sec et du fait qu’elle était en plein dilemme : elle avait un rencard avec un des joueurs de foot du lycée dans quelques jours. Il fallait bien choisir une tenue. Pas qu’un homme puisse comprendre donc… Et puis s’était pas entièrement faux ce que j’avais répondu, j’avais cru que je pourrais m’en sortir toute seule ! Au final on arriva dans ma rue et je souris en direction d’Oliver alors qu’il évoquait encore une fois mon père.

« Attend toi à recevoir une ode la prochaine fois que tu le croise. Mais n’en fait pas, sinon il va se sentir menacé dans son rôle de seul mâle dans ma vie ! »

J’avais roulé les yeux à la deuxième partie. Mon père était sympa mais parfois on sentait qu’il avait du mal à donner les rênes à quelqu’un d’autre en ce qui me concernait. Au début c’était pour prouver au monde qu’il savait s’occuper d’un enfant seul et par après c’était parce qu’il était devenu le seul homme de ma vie. Je me souviens encore quand il avait piqué une petite crise de jalousie après que je me sois jeté dans les bras de mon oncle en premier et pas les siens. Au final ça me faisait rire et ne me dérangeais pas tant que ça. Je comprenais. Et je savais que le jour où je trouverais quelqu’un il essayera de faire des efforts. Finalement la voiture fut garée devant la maison et je me tournais vers l’adjoint de mon père, mon regard se posa alors sur ses vêtements et ses cheveux mouillés.

« Vous voulez rentrer un instant ? Histoire de vous sécher un peu ? Je vous dois au moins ça après vous avoir fait rouler dans toute la ville par un temps pareil ! »

Je me sentais mal pour lui de l’avoir fait rouler à travers toute la ville. Et puis sincèrement je ne pouvais juste pas le laisser repartir alors qu’il était mouillé. Avec le temps qu’l faisait il allait choper la crève ou tomber malade. Je tentais alors un léger sourire incertain :

« Je sais que mes talents de cuisinière sont connu et reconnu au poste, mais je vous promet que je peux vous proposer un café en toute sécurité. La maison ne brulera pas ! »

En effet j’étais une exécrable cuisinière et ça se savait. Le jour mémorable où j’avais voulu faire un gratin de pâtes et que le poste avait alerté mon père après qu’une voisine avait appelé les pompiers… Autant dire que ma réputation était faite !

_________________
 
❀ C'est le plus fou des romans ❀ Et toute cette histoire m'enchante, c'est vrai ❀ Il n'a rien d'un prince charmant ❀ Mais aux pages du temps ❀ Mon coeur s'éveille en secret ❀
Je Ne Savais Pas | la Belle et la Bête
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞

MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Jeu 15 Fév - 11:32
J’écoutais attentivement Tessa me dire qu’elle travaillait chez une amie et qu’elle pensait pouvoir rentrer… Ca c’était un peu inconscient, mais elle était jeune. Bien que je ne me souvenais plus réellement de l’âge quel avait. Quinze ans ? Non, dix sept ? Tom me l’avait dit à mainte reprise, mais ca m’avais échappé… Elle était surement du même âge que mon petit frère en tout cas. Je lui jetais un coup d’oeil, elle avait l’air d’être honteuse d’avoir agis comme ca et surtout de devoir se justifier auprès de moi. Je regrettais aussitôt de m’être imiscer dans vie privé. Je ne préférais donc pas insister sur ce sujet.

Un petit rire traversait mes lèvres, alors que j’étais super concentré sur la route, mais elle avait le don d’avoir les phrases bien tournée. Si son père se sentait menacé, j’avais juste obéis à ses ordres de plus. Et la mission numéro était de protéger la fille du shérif coute que coute… Bien que c’était le rôle d’un père ca, un père que je n’avais pas eu pour ma part.

« Il risque de me remercier avec des fleurs et des chocolats. Je ne m’en fais pas, il a la place qu’il faut… »

Finalement je m’étais arrêté devant la maison de Tessa, la tempête était toujours active et heureusement on était arrivé sans incident, ce qui me soulageait au plus au point. Mais alors qu’on était à l’arrêt, la voiture eut un mouvement de balancement, le vent soufflait fort et la pluie tapait contre les carreaux de la voiture avec force. S’en était presque inquiétant à me demander si les vitres allaient tenir devant tant de force. C’est alors que Tessa me proposait de venir chez elle, je tournais aussitôt mon regard vers elle. Elle était aussi trempée que moi…

« Je ne sais pas, je dois rentré au poste… De toute façon, je serais trempé quoiqu’il arrive. Ma mission était de te ramener à bon port et c’est fait ! »

J’eu un petit sourire à son égard, il était vrai que j’allais encre me mouiller de toute manière si je ressortais pour d’autres interventions, puis à sortir dehors pour regagner le poste. Foutu temps… Mais c’était souvent à Pinelake, entre les hivers et l’été… Ce temps orageux, limite de tornade parfois. Puis je me mis à rire devant ce qu’elle disait, en effet il en avait entendu parler.

« En effet c’est une histoire qui fait encore le tour du poste. Mais je me doute que la maison ne brulera pas… mais je peux peut être vérifier ca et… attendre, car… la... »

Nouvelle secousse de la voiture, Oliver s’était tut sur le coup. Il soufflait un bon coup, là c’était bien inquiétant. Alors sans attendre il ouvrit la portière pour regarder dehors, la pluie rentrant dans la voiture… La route était innondée… Il refermait la portière.

« Merde… je crois pas que je vais pouvoir repartir ! Faut que j’aille vérifier. »

Ollie se détachait et regardant Tessa encore une fois, il sorti de la voiture cette fois pour vérifier l’état de la route, mais c’était une catastrophe, bien évidemment il se retrouvait trempé en même pas vingt seconde, il marchait dans l’eau qui arrivait vraiment preque au cheville, mélange de boue et d’eau. Merde.. Ca devait être bouchée dans les égouts, un vrai bordel. A droite, a gauche son regard finalement se reposait sur la voiture, Tessa en sortait. Oliver se mit à crier pour se faire entendre.

« Je crois que je vais accepter l’invitation finalement !! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord - Staff
Tessa Maclay
Date d'inscription : : 05/02/2018
Messages : : 222
Date de naissance : : 29/03/2002
Age : : 16
Célébrité : : Sofia Carson
Emploi : : Etudiante
En amour : : Cœur brisé

Multicompte(s) : Adam Corrigan


MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Ven 16 Fév - 14:11
La vanne sur mon père l’avait fait rire. Je l’avais fait rire. D’office je souris un peu fier de moi. Du coup finalement arrivé devant la maison, ça me motiva en partie à l’inviter à rentrer. Bien sûr je fus légèrement déçue de son refus. En fait j’étais totalement déçue mais je comprenais. Il bossait ce soir et il se devait d’être disponible. Je souris doucement alors qu’il finissait sa phrase comme quoi il avait mené sa mission à bien. J’étais sa mission, une demande de mon père – son patron. Ravale ta fierté ma fille, ce béguin n’aboutira jamais. Intérieurement je me résignais avant même d’avoir pu envisager quoi que ce soit. Bien sûr que je l’invitais pour qu’il se réchauffe et se sèche vraiment, mais une partie de moi l’invitait aussi parce qu’il me plaisait. Bon après je n’étais pas non plus atterrée. Il restait un béguin, ce n’est pas comme si j’avais imaginé ma vie avec lui... Pas plus de 50 fois du moins ! J’évoquais cependant quand même le fait que je savais faire du café s’il voulait. Je souris alors qu’il me souriait. Ha j’avais réussi à le faire rire et sourire ! Deux points pour moi !

Alors qu’il me répondait je tournais la tête vers le pare-brise alors que la voiture était secouée par le vent. Je me ratatinais légèrement sur mon siège pas trop rassurée. Il voulait vraiment reprendre la route par un temps pareil. Je relevais le regard vers lui. Il n’avait pas l’air plus rassuré que ça non plus. Hochant simplement la tête, je pris mon sac contre moi, m’apprêtant doucement à sortir. Il ouvrit alors la portière et d’un coup le bruit de la tempête remplis l’habitacle. Le vent, la pluie battante, le bruit des arbres se pliant sous la force du vent, le tonner grondant au loin. Je me rendis alors compte de la force de la tempête et l’inquiétude prit le dessus. Mon père était dehors par un temps pareil. Absente quelques secondes mentalement, priant pour que mon père aille bien, je captais ce qu’Oliver avait dit seulement quand il fut dehors. Trop tard pour répliquer, je me redressais sur le dossier pour essayer de le suivre du regard, mais impossible avec la pluie dehors. Détachant alors ma ceinture, je mis mon sac en bandoulière. Je ne pris pas la peine de mettre ma capuche sur ma tête, elle s’enlèverait quand je courrais. Et puis avec la jupe que je portais je serais d’office mouillée de haut en bas, ça ne servait à rien de perdre du temps avec une capuche.

Prenant mon courage à deux mains je sortis alors de la voiture, claquant la portière derrière moi, ayant pris la peine de préparer mon trousseau de clés avant de sortir. Au moins je portais des bottes et mes pieds ne furent pas trempés avec l’eau et la boue dans laquelle je me retrouvais. Par contre je regrettais directement la couverture que j’avais laissée dans la voiture. Comme prévus je me retrouvais trempée directement. Sans prendre la peine de répondre correctement à Oliver je me mis à courir vers la maison, essayant de ne pas m’étaler sur le chemin. Une fois sur le perron j’enfonçais tant bien que mal la clé et arrivais finalement à ouvrir la porte d’entrée. Passant le porche je me retournais alors tenant la porte à Oliver, avant de la refermer derrière lui une fois qu’il était rentré. Légèrement penchée en avant pour protéger mon sac, je posais ce dernier sur l’escalier présent dans l’entrée menant à l’étage, avant d’enlever mes bottes histoire de n pas foutre de la boue partout. Je me tournais alors vers l’adjoint de mon père.

« Si tu veux bien, enlève tes chaussures ici pour pas mettre de la boue partout. Y a une salle de bain à l’étage, première porte à gauche. N’hésites pas à prendre une douche chaude si tu veux. Je vais te chercher des vêtements secs, ils devraient être à ta taille. »

Je souris doucement avant de monter les escaliers. Ça pouvait paraitre autoritaire, mais je n’allais pas non plus le laisser en bas à se les geler alors qu’il y avait une seconde salle de bain dans ma chambre. La sensation des bas mouillés sur ma peau, alors que je montais les marches, était juste la pire sensation au monde. Je passais rapidement par ma chambre pour vite fais enfiler un bas de sweatshirt, avant d’aller dans la chambre de mon père pour récupérer un de ses pantalons de training et un t-shirt. Revenant dans le couloir je m’approchais de la salle de bain, incertaine ne sachant pas quoi dire ni comment faire exactement… Bon déjà je n’allais pas entrer comme ça sans toquer…. Restant planté devant la porte j’élevais alors doucement la voix.

« Oliver ? J’ai les vêtements… Je les pose devant la porte ? »

_________________
 
❀ C'est le plus fou des romans ❀ Et toute cette histoire m'enchante, c'est vrai ❀ Il n'a rien d'un prince charmant ❀ Mais aux pages du temps ❀ Mon coeur s'éveille en secret ❀
Je Ne Savais Pas | la Belle et la Bête
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞

MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Dim 18 Fév - 11:20
Il n’avait pas fallu longtemps à Tessa pour réagir et je la suivis aussitôt pour le coup dans la maison, je ne courrais pas pour ma part. Tout était glissant et dangereux et j’aurais l’air fin de me ratatiner devant elle… Sans m’en rendre compte j’accordais une certaine importance à l’image que je donnais de moi, que j’allais lui donner plus précisement. Arrivé sur le perron, j’essayais un peu de limiter les dégâts pour ne pas salir l’interieur de la maison, mais je savais d’avance que ca allait être fichu. Alors j’entrais plus vite que prévu, aussitôt le changement de climat et de température se fit sentir. Je me sentais lourds avec les vêtements trempés que je portais et tout dégoulinait, de la racine de mes cheveux à mes chaussures… J’eu un grand frisson pour le coup, c’était une façon d’attraper la crève c’était certains.

Je regardais Tessa qui enlevait ses bottes, moi j’osais à peine bouger de peur de tout salir. Je regardais ensuite mes chaussures à ses dires et elle me proposait d’aller à la salle de bain, je n’allais pas refuser pour le coup car je ne pouvais pas rester comme ca.

« D’accord, merci beaucoup… Ca iras pour la douche, je vais juste essayer de me sécher au mieux… t’es pas obligé pour les vêtements tu sais… Enfin… je ne veux pas salir non plus donc... »

Je ravalais mes mots, alors qu’elle m’adressait un sourire. Elle montait l’escalier la première et je suivis peu après avoir retirer mes chaussures et mon parka de flic où il y avait l’insigne. Je montais donc, bon ca dégoulinait dans l’escalier et je comptais une fois en haut les portes pour pas me tromper, mais la première fut la bonne. Une fois dans la salle de bain, je fermais à clé et vidait mes poches, entre téléphone, flingue avec l’étui, bipeur, carnet… carnet foutu...Stylo, mon badge. Je finis donc par retirer ma chemise trempée à souhait, c’est alors que j’étais torse nu laissant apparent mon torse musclé et mes tatouages du sud qu’on frappait à la porte, j’avais quand même pu attraper une serviette pour vite fait sécher mes cheveux qui était en bataille du coup. J’allais pas faire mon gêné.

« J’ouvre la porte attends ! »

Alors j’ouvris la porte, je n’étais que torse nu et donc…Je croisais le regard de Tessa, j’avais mis la serviette derrière mes épaules le temps de récupérer des vêtements chauds. Je tends mes mains pour attraper les vêtements.

« Merci, c’est gentil… j’espère que ton père ne diras rien. Mes vêtements mouillés, je l’es met où ? »

Je lui souris de nouveau, et après un court instant où je ne bougeais pas et elle non plus, je me raclais la gorge et rentrait dans la salle d’eau en disant que j’en avais pas pour longtemps. Je refermais la porte après avoir eu la réponse pour les vêtements, et j’oubliais de mettre le verrou sur le coup. Je me changeais vite, nouveau t-shirt, et me sechait pour mettre le jogging. Bon c’était déjà ca, en tout cas j’étais plus confortable.. Alors que je me regardais dans le miroir, l’ampoule de la salle de bain qui éclairait le tout s’éteignit durant deux secondes. Je levais les yeux vers le plafond… punaise, manquerait plus que l’electricité se coupe. Je me dépêchais alors à reprendre mes affaires, etui, flingue, portable, bipeur, badge et les vêtements mouillés avant d’ouvrir la porte de la salle de bain..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord - Staff
Tessa Maclay
Date d'inscription : : 05/02/2018
Messages : : 222
Date de naissance : : 29/03/2002
Age : : 16
Célébrité : : Sofia Carson
Emploi : : Etudiante
En amour : : Cœur brisé

Multicompte(s) : Adam Corrigan


MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Lun 19 Fév - 14:34
Je fis un geste à Oliver comme quoi il ne devais pas se soucis du fait de salir ou non les vêtements, il n’allait pas rester dans des vêtements trempés et encore mois nu.. Quoi que la seconde option… Non ! Non ! Reprends toi ma fille. Du coup je passais vite fais un bas de jogging avec d’aller chercher ses vêtements et de me planter devant la porte de la salle de bain. Je ne savais pas trop comment réagir et décidais de juste l’appeler. La réponse ne tarda pas et je reculais d’un pas, me redressant, ne sachant pas non plus comment me tenir face à lui et ne voulant pas … Ah… Oh. Oliver avait ouvert la porte, torse nu, avec les cheveux en bataille et un jeans trempé qui lui collait à la peau. Je ne pus empêcher mon regard de descendre le long de son torse, ni de remarquer ses tatouages. moi qui n’était pas trop fan, je trouvais le concepts fascinant d’un coup.

« Euh… Ah, non t’inquiète il ne dira rien. Il sera le dernier à te faire une remarque pour avoir voulu porter des vêtements sec par un temps pareils. Et pour tes vêtement ... Tu peux les descendre en bas, il y a assez de place sur les radiateurs, ils pourront sécher comme ça ! »

j’avais finis par me ressaisir et poser mon regard dans le sien, et pas autre part, et lui souriais légèrement, essayant de masquer mon trouble. Je restait un instant figée ne sachant pas quoi dire et n’arrivant pas vraiment à bouger… ne lui propose pas une douche à deux, ne lui propose pas une douche à deux ! Je finis par me ressaisir alors qu’il se raclait la gorge, lui indiquant qu’il pouvait prendre le temps qu’il faudrait, je prendrais certainement une courte douche dans ma salle de bain. Au final je me détournais de la porte pour retourner dans ma chambre, soufflant doucement, essayant de me ressaisir. Mon dieu il était… mon dieu… Torse nu et tatoué… pas sur que ça aide mes hormones d’ado. Secouant la tête je fermais la porte de ma chambre et filait vite fais sous la douche. De l’eau chaude me ferait le plus grand bien. Alors que j’étais entrain de me rincer mes cheveux, je vis la lumière s’éteindre le temps de quelques secondes. Génial. Je me dépêchais alors pour sortir de la cabine. Me séchant rapidement j’enfilais alors le pantalon de jogging enfilé plus tôt et un haut manches trois quart. J’avais encore trop chaud avec la douche pour mètre un pull.

Je sortit de la chambre, me disant qu’il faudra que e vérifie l’état de mes affaires en bas en descendant, et vis Oliver dans le couloir. Je souris doucement et l’invitais à me suivre. Une fois en bas je lui indiquait des radiateurs dans le salon où il pouvait pendre ses affaires. De mon côté je déballais mon sac de cour sur un des fauteuils présent. Bon mes cours n’avaient pas trop souffert, ni rien d’autre d’ailleurs, sauf mon sac qui avait pris un peu la flotte. Je me redressais alors, m’approchant vers lui d’un pas.

« Tu veux un café ? »

Intimidée était le bon mot pour décrire mon état. J’avais pu le voir torse nu, et maintenant il était dans mon salon ne training… Et pas près de repartir. Au moment même où j’évoquais cette pensée les évènement s’enchaînèrent. Un premier éclair traversa le ciel, les plombs sautèrent, le tonnera gronda plus menaçant que jamais avant que trois autres éclaire déchiraient le ciel à leur tour, suivi d’un brouhaha monstre. Et dernière et pas moindre chose dans la suite des évènement : j’avais agrippé le bras d’Oliver dans un geste purement incontrôlé mais qui me semblait vital, en poussant un petit cris lorsque le premier bruit de tonnerre s’était fait entendre. On avait beau vivre ici depuis toujours avec mon père, j’avais toujours autant horreur de ces tempêtes. d’habitude je me pelotais sur le canapé, sous une couette avec un chocolat chaud, à la lumière des bougies avec de la musique sur les oreilles. Ce soir ce n’était pas possible. Entendant alors que le tonnerre ne se calmais pas, je plaquais mes mains sur mes oreilles et essayais de respirer calmement. l’orage était proche, si pas à quelques mètres de la maison.

_________________
 
❀ C'est le plus fou des romans ❀ Et toute cette histoire m'enchante, c'est vrai ❀ Il n'a rien d'un prince charmant ❀ Mais aux pages du temps ❀ Mon coeur s'éveille en secret ❀
Je Ne Savais Pas | la Belle et la Bête
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞

MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Lun 19 Fév - 16:20
J’étais donc dans le couloir, me demandant où était passé Tessa, j’en profitais un peu d’être seul pour regarder autours de moi. J’étais très très rarement monté à l’étage de la demeure des Maclay, il y avait quelques cadres photos accrochés au mur et je m’en rapprochais pour voir… Tessa. Tous représentait Tessa à différent âge, elle était vraiment mignonne. Son sourire pétillant et ses yeux s’illuminant, cela me fit sourire instinctivement de la voir comme ca, aussi heureuse. Elle était bien jeune sur les photos, et a présent elle était une adolescente pleine de vie et magnifique… S’étant relevé après que sa mère se soient barrer avec un autre.

Aussitôt qu’une porte s’ouvrit, je m’écartais faisant l’air de rien et Tessa apparut dans le couloir. Elle sortait surement de sa chambre, j’étais curieux sur le coup de savoir a quoi elle ressemblait.. Mais ce n’était pas du tout mon droit. Mes affaires en mains, entre la technologie et mes vêtements trempés je la suivis du coup au rez de chaussés de nouveau. Elle m’indiquait où mettre les affaires pour les sécher, tandis qu’elle s’affairait à autre chose. Je ne pris pas longtemps, posant mon matériel, entre mon flingue, mon insigne et autre sur la table basse et allant disposer mes affaires sur les radiateurs chaud.

Finalement je revins un peu au milieu de la pièce, jetant un coup d’oeil à mes affaires sur la table basse et Tessa me rejoignit très vite. Elle était habillée de manière décontratée, adieu la petite jupe qui la rendait… je me calmais aussi, j’avais de ces pensées depuis que j’étais aller la chercher, ca n’allait pas du tout… Je me surprenais vraiment et surtout je me disais que je craignais de penser comme ca envers une jeune adolescente, de plus la fille de mon patron.. bordel Ollie !

« Un café c’est superbe… Enfin rassure moi, tu sais en faire n’est ce pas ? »


Je souris de manière amusé voulant la taquiner car avant on avaient parler de cuisine, et tout le monde savait les talents de la fille du shérif. Me mordant la lèvre légèrement pour ne pas en rire non plus, tout d’un coup je sursautais quand la situation devint plus perturbante avec la tempête. Les plombs venaient de sauter et adieu la lumière… La pièce était devenue sombre, bien que les fenêtres laissaient percée un peu de luminosité avec des ombres mouvante du aux arbres surement. Les éclairs allaient bon train et le tonnerre, je voulu dire quelque chose, mais comme s’était assez surprenant le tout, Tessa venait d’aggriper mon bras sur le coup. Je la regardais et sentaitsqu’elle était paniquée.

« Hé… respire, respire ! Ca va aller, ok ? Ce n’est rien du tout, je vais aller remettre la lumière… Dis moi où ca se trouve. Tessa ? Regarde moi. »

Je m’étais mis en face d’elle et elle se bouchait les oreilles avec ses mains. Je posais au final une de mes mains sur un de ces bras et l’incitait à me regarder. Je n’avais pas réellement peur, les tempêtes à PineLake j’en avais l’habitude et ayant vécu dans le quartier Sud toute ma vie, et encore aujourd’hui la bas c’était pire…

« Tu sais, tu ne risques rien.. Je suis là. Dis moi juste où se trouve le compteur… et pense à quelques choses d’agréable, comme le superbe café que tu vas nous préparer ! »

J’essayais d’être rassurant et de l’aider, je n’étais pas très doué de plus… Elle restait une fille et.. c’était Tessa, j’étais un peu maladroit en faite quand je me trouvais en sa présence. Je frottais son bras légèrement pendant quelques secondes, s’était un genre de caresse mais pour l’apaiser...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord - Staff
Tessa Maclay
Date d'inscription : : 05/02/2018
Messages : : 222
Date de naissance : : 29/03/2002
Age : : 16
Célébrité : : Sofia Carson
Emploi : : Etudiante
En amour : : Cœur brisé

Multicompte(s) : Adam Corrigan


MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Lun 19 Fév - 19:28
Je n’eus pas l’occasion de répondre à sa vanne que la foudre se déchaina. Malgré que j’aie été habituée je n’aimais quand même pas et ne me sentais pas vraiment en sécurité. J’avais agrippé son bras dans un reflex incontrôlé. Bordel je détestais ça quand les éléments se déclenchaient comme ça. Vous voyez les films catastrophe avec un volcan en éruption et tout ? Bah voilà, moi je détestais ces trucs car trop réalistes ! Et trop proche parfois de ce qu’on vivait à Pinelake. J’essayais de me focaliser sur la voix d’Oliver, alors que mon regard restait fixé sur la fenêtre ne montrant que de manière limitée ce qui se passait dehors. Mais le bruit était trop assourdissant et je me retrouvais à boucher mes oreilles et fermer les yeux, déglutissant difficilement. J’entendis à peine Oliver me parler et me refocalisais sur son visage, qui était plus proche du mien que tantôt, qu’une fois qu’il posait sa main sur mon bras. Je me détendis alors légèrement et abaissais mes mains. Je fermais alors les yeux et pris une grande inspiration avant de les rouvrir, la main d’Oliver me frottant doucement le bras et me rassurant.

« Le compteur oui. Désolé je n’aime vraiment pas les orages aussi fort, même en vivant ici depuis petite... Enfin le compteur, il est dans le cellier, on y accède via la cuisine… Je vais te montrer. »

Je me tournais alors doucement, toujours tendue, pour me diriger vers la cuisine. Pas évident dans le noir mais j’avais l’avantage de connaitre la maison. Naturellement il fallut que je me prenne les pieds dans les bottes. Heureusement je ne perdis pas l’équilibre et poussais juste mes bottes avec mes pieds pour qu’Oliver ne tombe pas non plus. Une fois dans la cuisine j’ouvris le deuxième tiroir et sortit une grande lampe de poche et l’allumait. J’éclairais le sol en direction de l’adjoint, voyant s’il me suivait toujours, avant de lui indiquer la porte du cellier. J’ouvris la porte et éclairait Oliver alors qu’il gérait le côté compteur électrique. Au bout de quelques manipulations le courant revint et j’éteignis la lampe de poche, soufflant de soulagement.

« Merci ! »

Souriant alors vraiment soulagée, je ne réfléchis même pas et lui fis la bise avant de me reculer légèrement choquée.

« Ah … Euh… Pardon je … Enfin, merci…. »


Je le regardais incertaine, ne sachant pas si le geste l’avait dérangé ou autre. J’avais réagis sous le coup d’une impulsion, sans vraiment réfléchir que c’était à Oliver à qui je tapais une bise. Oliver… L’adjoint sexy de mon père et que j’avais vu torse nu il y a à peine une vingtaine de minute. Me ressaisissent, je remis une mèche derrière mon oreille avant de me tourner à moitié vers la cuisine.

« Un café donc ? »

_________________
 
❀ C'est le plus fou des romans ❀ Et toute cette histoire m'enchante, c'est vrai ❀ Il n'a rien d'un prince charmant ❀ Mais aux pages du temps ❀ Mon coeur s'éveille en secret ❀
Je Ne Savais Pas | la Belle et la Bête
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞

MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Mar 20 Fév - 18:03
J’étais bien content dans le fond d’avoir ce rôle rassurant auprès d’elle et ca en était presque instinctif de vouloir la protéger et lui dire que ca irait… Que j’étais là. Alors que c’était stupide, elle s’en fichait surement de ma présence et voulait quelqu’un vraiment proche d’elle, comme son père ? Non je ne pouvais pas me comparer à ca, mais ca me traversait et avoir ce rôle était plaisant dans un sens… Finalement elle se détendit, j’arrêtais mes gestes et me reculait alors qu’elle semblait se reprendre.

« Non non t’en fais pas… Je vois ca… Je suis sur que c’est le cas de la moitié des habitants donc… D’accord je te suis ! »


J’étais derrière elle pour le coup et elle me montrait la voie, on arrivait à la cuisine presque sans encombre et elle me montrait au final le cellier. J’entrais dedans toujours après elle, car elle m’éclairait et j’allais directement à la boite du compteur que j’avais réperer. Je retirait le couvercle qui protégeait les fusibles et ca me prit quelques secondes à voir où était le bouton pour redemarrer le tout. Je l’actionnait et aussitôt la lumière apparu. J’étais aussi soulagé à vrai dire, car sans électricité c’était plutôt chaud et ca voulait dire qu’au final aucun générateur était de touché… Revenant à la cuisine je me disais que je devrais quand même prendre son bipeur sur moi pour les urgences, mais bon… j'étais pris par Tessa.

« De rien.. c’est mieux quand la lumière est là…. »

Et sans que je comprenne quoique ce soit, Tesse s’était mis sur la pointe des pieds pour me faire la bise. Un geste surprenant certes, mais qui dans le fond me faisait plaisir. Je la regardais sans vraiment saisir plus que ca la porter du geste, après tout elle avait eu peur et j’avais été là pour l’aider.

« Non non.. C’est rien… Si je peux t’aider dans quoique ce soit après tout. »

Je jouais de mes doigts doucement sur le côté de ma cuisse, sentant une petite gêne s’installer entre nous deux, puis elle se reprit et me reproposait un café.

« Volontiers ! Je vais essayer d’appeler ton père pour lui dire que tu es bien arrivée. »

Je quittais la cuisine pour le coup et me rendait au salon pour la table basse. Je pris mon bipeur que je glissais dans la poche du jogging et saisit mon téléphone… pour mon pistolet de service c’était délicat, alors je preférais le laisser là. Prenant le téléphone, je cherchais donc le contact du shérif que je trouvait rapidement et le fit sonner… Mais au final il n’y avait rien. Je soupirais et lachait un petit juron.

« Merde… »

Prenant un instant j’allais à la fenêtre du salon pour regarder au dehors… c’était le déjuge. Puis je décidais alors de retourner dans la cuisine, me montrant dans l’encadrement de l’entrée qui séparait du salon. Je voyais Tessa faire ce café… J’étais inquiet pour le coup car les lignes étant coupé j’avais plus de moyen pour savoir ce qu’il se passait...

« Ton père est pas joignable.. les lignes ont coupés… »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord - Staff
Tessa Maclay
Date d'inscription : : 05/02/2018
Messages : : 222
Date de naissance : : 29/03/2002
Age : : 16
Célébrité : : Sofia Carson
Emploi : : Etudiante
En amour : : Cœur brisé

Multicompte(s) : Adam Corrigan


MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Mar 20 Fév - 23:35
J’étais rassurée qu’il soit là avec moi. Il ne semblait pas paniquer plus que ça de la situation et me focaliser sur son calme m’aidait à me calmer moi-même. Reprenant mes esprits je le conduisis au compteur et il put remettre le courant. Je le remerciais pour le service, et était totalement d’accord avec lui : c’était mieux avec lumière. San réfléchir je lui fis alors une bise avant de me reculer et de m’excuser. Merde, merde, merde… Je n’avais aucune idée de ce qui m’avait pris, encore moins de comment il allait réagir. Mais apparemment ça allait ? Je fis un petit sourire avant de me tourner vers les placards de la cuisine pour commencer à préparer le café. Je hochais simplement la tête tout en mettant de l’eau dans la cafetière, el laissant prévenir mon père. Une fois la poudre à café mise au bon endroit, je lançais la machine avant de préparer les tasses. Tout en m’activant j’en profitais de l’absence d’Oliver pour avoir un petit moment de pétages de câbles intérieur et silencieux.

J’étais seul avec l’adjoint de mon père pour encore un petit bout de la soirée. Je l’avais vu torse nu. Je lui avais fait la bise. Il m’avait réconforté. Et est ce qu’il était nécessaire de préciser que le faible que j’avais pour lui était la cause au fait que je planais légèrement quand à tout ce qui s’était passé ? Non. Je savais que c’était ridicule, sans espoirs même. C'était juste un béguin d'ados et j'étais assez réaliste pour me dire que ça n'arriverais jamais et pour ne pas me persuadé d'avoir une chance de construire une histoire d'amour avec lui. Mais pourtant une part de moi s’imaginait apprendre à le connaitre plus amplement, me blottir contre lui alors qu’un autre éclair déchirait le ciel. Une nouvelle coupure de courant me donnant l’excuse de me serrer contre lui. La tension entre nous dû au fait que la pièce soit sombre. Son pouce caressant ma joue, sa voix murmurant mon prénom avant que ses lèvres ne se penchent vers moi et me frôlant une première fois avant de revenir pour un baiser plus prononcé. Perdue dans mes divagations je me laissais aller à mes rêveries, alors que la cafetière se remplissais doucement devant moi sans que je n’y prête plus d‘attention. J’avais sentis ses mains frictionner mes bras mais du coup là je les imaginais me caresser différemment, plus doucement, passant dans mon dos aussi. Et puis sa voix rauque et son torse et ses tatouages dont je tracerais les contours et…

Je sursautais violement, me retournant d’un coup, une main sur ma bouche l’autre sur mon cœur allait qu’Oliver était revenu sans que je ne l’entende et avais pris la parole. Fermant les yeux je soupirais grandement.

« Désolé je ne t’ai pas entendu arriver et j’étais perdue dans mes pensées et… Attend quoi ? »

J’étais passé en un quart de seconde de la fille prise en flagrant délit, à me l’imaginer au minimum torse nu – mais à moins d’être télépathe il n’en saura jamais rien -, à la fille inquiète.

« T’as pas su joindre mon père ? Il se passe un truc ? il va bien ? »


Oh papa ! Et moi comme une idiote j’étais dans notre cuisine à fantasmer sur son adjoint alors que lui était dehors, en danger et risquait sa vie et dieu seul savait ce qui pouvait lui arriver ! Seigneur papa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞

MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Ven 23 Fév - 15:32
Je n’étais pas du tout rassuré par la situation et au vu du déluge de dehors je me disais que je n’aurais pas le choix de me rendre peut être sur place. Les lignes avaient été coupés et c’était important, au pire j’avais mon bipeur, chose que je regardais aussitôt avant d’aller à la cuisine pour prévenir Tessa. Mais il était en veille, aucune urgence… Ce n’était pas pour autant me rassurer, alors je venais de prévenir l’adolescente, mais je devais l’avoir surpris car elle sursautait en se retournant vers moi. J’étais intrigué pour le coup, alors qu’elle s’excusait et ca se voyait clairement qu’elle était comme coupable de quelque chose, mais mes pensées n’étaient pas à cela, alors je ne pouvais pas m’y attarder.

«  Ce n’est pas grave… oui, les lignes de téléphone sont coupés. Je crois que la tempête à fait des dégâts au niveau des tours d’opérateurs. »

Je reculais de l’encadrement de la porte et cherchait dans le salon le téléphone fixe que je trouvais sur le meuble, je filais voir et le saisit pour voir la tonalité… Zéro. Je revins alors dans la cuisine tandis que Tessa me parlait.

« Je ne sais pas s’il va bien, mais je pense que oui… Sauf que je n’ai plus de quoi joindre le centre d’appel, le commissariat et on ne peut pas me joindre non plus. Je vais devoir y aller. »

Je posais mon regard sur Tessa, elle semblait inquiète et je m’en voulais dans le fond de lui faire penser au pire sur le coup. Merde… qu’est ce que j’étais con, la minute d’avant je faisais tout pour la rassurer pour un orage et là, je trouvais le moyen de lui faire peur pour son père. Quel manque de délicatesse.

« Mais tout vas bien, ok ? Ca arrive souvent, c’est juste que s’ils ont besoin de moi je ne suis pas joignable… Je ne peux pas rester, je vais aller rejoindre ton père. »

Je fis une grimace, surtout parce qu’elle venait de préparer du café, mais là je devais filer. Mais elle allait comprendre de toute manière, alors je retournais dans le salon et allait récupérer le reste de mes affaires sur la table basse, puis j’allais dans l’entrée, pour enfiler mes chaussures et mon kawai, bien sûr Tessa m’avait suivit, car quand je relevais la tête elle se tenait là... Voila que je m'en voulais d'un autre côté de la laisser dans une maison seule, avec la tempête dehors...

« Dis... Ca va aller ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord - Staff
Tessa Maclay
Date d'inscription : : 05/02/2018
Messages : : 222
Date de naissance : : 29/03/2002
Age : : 16
Célébrité : : Sofia Carson
Emploi : : Etudiante
En amour : : Cœur brisé

Multicompte(s) : Adam Corrigan


MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Ven 23 Fév - 16:46
Je m’inquiétais pour mon père. Si jamais il lui arrivait un truc ? SI jamais il avait un accident ? Le fait qu’Oliver n’arrive pas à le joindre m’inquiétait hautement. Je hochais la tête alors qu’il me parlait des lignes coupées. Oui certainement, ça arrivait souvent ce genre de choses. Mais d’habitude j’arrivais à me calmer. Pourquoi ce soir je ne le sentais pas ? Peut-être que c’était la présence d’Oliver qui me rendait nerveuse ? Et puis d’habitude papa n’appelait jamais quand il était au boulot, donc pas nouvelles était un truc courant. Là, le fait de savoir qu’on ne pouvait pas le joindre… Je relevais la tête vers l’adjoint alors qu’il me disait qu’il allait devoir y aller. Je comprenais parfaitement. Après tout je ne pouvais pas attendre de lui qu’il reste avec moi toute la nuit pour me rassurer. Même si je ne serais pas contre. Je souris doucement, de manière légèrement nerveuse, alors qu’il essaya de me rassurer, mais finis par hausser la tête.

« Oui, surtout qu’ils ont peut-être besoin de toi. »

Je le suivais alors qu’il bougeait jusqu’au salon pour récupérer ses affaires, non sans avoir oublié d’éteindre la cafetière, même si lui n’en boirais pas moi ça me ferais le plus grand bien donc ce n’était pas vraiment du gaspillage. Je le regardais se rhabiller, au moins les chauffages avaient bien tournés et ses trucs étaient plus ou moins secs. Et puis la pluie avait un peu diminué dehors, la tempête se déplaçant plus vers la montagne. Je me repris doucement alors qu’il me demandait si ça allait aller, essayant de sourire de manière sure de moi.

« Oui je pense. Je vais aller me réfugier dans le salon sous une couverture et ça devrait aller. »


Je rigolais doucement détournant mon regard avant de rajouter en me retournant vers lui.

« Et toi ? Ca va aller sur les routes ? »


Autant j’étais inquiète pour mon père, autant je me doutais que lui aussi risquait pas mal en s’aventurant dehors. Du coup je m’inquiétais aussi pour le bel adjoint en training devant moi. Je rougis doucement à cette pensée mais me ressaisit pour ne rien laisser paraitre. Je finis par ouvrir la porte à Oliver et le laissais partir, restant sur le perron, soufflant doucement un "soyez prudent" alors que sa voiture démarrait, jusqu’au moment où ses phares disparurent. Je déglutis alors avant de me réfugier à l’intérieur. Je me servis une immense tasse de café et fis comme dit plus tôt : je me réfugiais dans le salon sous une couverture. Et là l’attente commença. Bien sur mon imagination me jouait des tours. J’avais mis chargé mon gsm, même si je savais qu’aucun signal ne passera, mais psychologiquement ça aidait ! J’imaginais tantôt mon père, tantôt Oliver écrasé par un arbre, ayant fait un accident de la route, dans le fond d’un ravin, ou du lac après un accident de voiture. Ou alors ayant voulu aidé des gens et fais un mauvaise chute, se prenant des branches ou autre dans des accidents mortels. J’essayais de respirer et me calmer mais je ne sais pas, ce soir j’étais particulièrement nerveuse. Lorsque la tempête se calma finalement une heure et demi plus tard mon angoisse diminua légèrement, mais les lignes restaient coupée et toujours pas de signes de papa. Il fallut encore attendre deux heures de plus avant que des phares ne se garent dans l’allée devant la maison et que je me précipite vers la porte pour voir qui arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞

MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Ven 23 Fév - 17:38
Je me disais que ca irait quand même, Tessa était chez elle et c’était le plus important. Je finis donc de lasser mes chaussures et mis mon kawai, j’avais juste remis mon pull. Le reste de mes affaires étaient trop trempée et j’étais avec les habits de son père… D’ailleurs comment j’allais expliquer ca, à Tom ? Bonne question tiens… Voilà que ca me tracassais pour le coup. Je relevais la tête, en mettant bien mon flingue dans la poche de mon kawai. J’émis un petit rire du coup comme Tessa disait se cacher dans le salon sous un plaid.

« Met de la musique et lis un livre, ca t’occuperas l’esprit. »

Je n’avais que ca, à lui proposer, mais ca le ferais surement. Au moins je montrais que je faisais attention à elle, n’est ce pas ? Enfin prêt, je vérifiais que j’avais tout et saisit les vêtements mouillés dans une main, puis me tournait vers la porte d’entrée, alors que Tessa me demandait si ca irait sur les routes, je la regardais de nouveau.

« C’est mon métier, tout iras bien. »

Je lui fis un petit clin d’oeil, chose que je me rendais compte après coup était stupide parce… oh et puis, finalement j’avais ouvert la porte, une rafale de vent se montrait aussitôt. Je saluais Tessa et sortie dans la tempête, je courru jusqu’à ma voiture et comme un idiot j’avais pas pris le temps de chercher les clés, mais j’étais rapide et montait dedans après quelques secondes. Soufflant une fois installé et à l’abris, je jetais mes affaires mouillés sur la banquette arrière et me précipitais à allumer la radio de la voiture.

« Allô ici matricule 5812B15, c’est l’agent Amos, je voulais savoir si tout allait bien… Et si le shérif Maclay était bien rentré au poste ? »


‘’Ici le poste de la centrale matricule 5812B15… Veuillez patienter pour votre requête.’’

La voix à l’autre bout n’était pas claire du tout était parsemé de coupure et de brouillage du a la radio. Finalement j’eu une réponse cinq minutes après, le shérif n’était pas entrer, je demandais alors la localisation… On me la donnait dans au lac, et donc je filais à pleins gyrophare.

Ce fut une sacrée péripéties pour j’arrive là bas, entre le vent et la pluie, des choses qui volaient de partout et il y avait eut des accidents… J’arrivais donc, il y avait des arbres de tomber, le lac avait déborder et il y avait des pompiers et tout… une voiture s’enfonçais dans l’eau, sortie de route dû à l’arbre et une autre était encastrée dans un autre tronc… Du coup je prêtais main forte.

Presque trois heures plus tard, c’est ce qu’il fallut, finalement Tom avais été aussi dans l’accident, mais avait aidé les victimes, la voiture du shérif était bien emboutis si bien que c’est moi qui m’occupais de le ramener chez lui. Durant le trajet je me tracassais pour lui, lui répétant d’aller à l’hôpital, mais il refusait, sacré Tom. Finalement on arrivait devant chez lui, cette maison où je me trouvais avec sa fille encore trois heures plutôt. On descendit tout les deux. La pluie était moins drues, l’orage était passé et le vent baissait doucement. J’accompagnais Tom jusqu’à l’entrée de chez lui, mais je n’allais pas rester de toute manière, bien que lui le voulait, faisant signe d’entrer après lui une fois qu’il avait ouvert la porte de chez lui.

« Non je t’assures Tom.. Je vais rentrer, si la tempête se lève de nouveau je risque d’être coincé … et je dois aussi m’assurer que mon frère aille bien. »

C’est vrai dans tous ca… j’avais même pas fais attention à mon frangin… Mon regard s’attardait sur Tom, alors que j’étais au pas de la porte encore dehors et là je vis Tessa arrivée. On était dans un sale état son père et moi… Couvert de boue, et trempé encore jusqu’aux os. Bien que Tom avait de plus des petites coupures sur le visage et les bras, mains.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord - Staff
Tessa Maclay
Date d'inscription : : 05/02/2018
Messages : : 222
Date de naissance : : 29/03/2002
Age : : 16
Célébrité : : Sofia Carson
Emploi : : Etudiante
En amour : : Cœur brisé

Multicompte(s) : Adam Corrigan


MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  Ven 23 Fév - 18:19
Je n’avais pas été assez rapide, me prenant les pieds dans la couverture que j’avais mise sur moi avant de pouvoir avancer vers la porte. Ce fut suffisant pour les nouveaux arrivants de me précéder et de rentrer alors que j’arrivais seulement à la porte.

« Papa ! »

Ma voix transpirait l’inquiétude. Il était couvert de boue, trempé de la tête aux pieds et je vis quelques éclats rouges au niveau de ses mains et son visage. Du sang. Je tournais alors le regard vers l’adjoint qui l’accompagnait. Dans le même état le sang en moins.

« Ça va, vous n’avez rien ? Qu’Est ce qui s’est passé ? »


Mon regard passa de l’un à l’autre, m’assurant que ça allait et écoutant leurs réponses. Mon père me raconta pour l’accident en enlevant ses chaussures dans l’entrée ainsi que sa veste. J’allais vite chercher une malle à linga dans la petite buanderie qui était plus loin dans le couloir tout en l’écoutant. Il y avait eu un accident et en arrivant il avait dérapé avec la voiture et avait aggravé les choses. Ah bah bravo le policier. J’apportais la manne à mon père qui s’empressa de mettre ses vêtements mouillés et sales dedans. Enfin sa veste, son pull et ses chaussettes. Il se tourna alors vers Oliver, une fois son récit terminé, pour insister encore une fois pour le café, rajoutant qu’il allait juste vite fais se changer. C’est quoi le problème des hommes à prendre une douche ? Je secouais la tête avant de me tourner vers Oliver.

« Merci beaucoup ! D’avoir été voir et tout ! »

Je fis un sourire reconnaissant, mais ne savais pas quoi faire ensuite. Je restais planté là avec ma manne à linge dans les bras, que je finis quand même par poser par terre. Je n’insistais pas encore une fois pour un café, le pauvre allait se sentir harcelé. Au final il prit congé et je le raccompagnais à la porte. Il avait fait deux pas dehors que je l’interpelais avant d’avancer vers lui, lui faire une bise. Encore une fois, sauf que cette fois ci c’était plus contrôlé, et plus conscient.

« Encore merci… pour tout ! »

Je souris avant de retourner à l’intérieur, avant de le regarder partir. Mon père descendit au moment où je fermais la porte et heureusement mon estomac gronda ce qui détourna l’attention de mes joues légèrement rouges. Intérieurement, l’angoisse apaisée, je faisais une petite danse de la joie. Il faudra vraiment que je pense à mettre sur papier la vision d’Oliver torse nu, avant d’oublier… Quoi que ce serait difficile…

_________________
 
❀ C'est le plus fou des romans ❀ Et toute cette histoire m'enchante, c'est vrai ❀ Il n'a rien d'un prince charmant ❀ Mais aux pages du temps ❀ Mon coeur s'éveille en secret ❀
Je Ne Savais Pas | la Belle et la Bête
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]  
Revenir en haut Aller en bas
 
TERMINE - It's up to you... And it's up to me... [Oliver]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Petals on the Lake :: Hors jeu :: Archivage :: rp-
Sauter vers: