Forum City / Thriller
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le troisième numéro du Journal est arrivé ICI
Nous recherchons le Shérif de la ville, La propriétaire du Danny's Dinner, ainsi que pleins d'autres personnages !
Allez voter aux top-sites pour nous, toutes les deux heures !

Soirée Chat Box le VENDRE et le SAMEDI soir! Venez nombreux! Very Happy

Partagez | 
 

 Imogen Poots ~ Eleanor B. Caldwell ~ I don’t care what anybody says about me as long as it isn’t true

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord
Date d'inscription : : 23/02/2018
Messages : : 103
Date de naissance : : 12/09/1995
Age : : 22
Célébrité : : Imogen Poots
Emploi : : Etudiante en économie
En amour : : I'm my only love


MessageSujet: Imogen Poots ~ Eleanor B. Caldwell ~ I don’t care what anybody says about me as long as it isn’t true  Ven 23 Fév - 2:15



Eleanor B. Caldwell

FEAT~Imogen Poots




Nom : Caldwell
Prénom : Eleanor Benerice
Âge : 22 ans
Date de naissance : 12 septembre 1995
Métier: étude/situation : Etudiante en économie
Orientation sexuelle : Bisexuelle
situation civile : Célibataire
Je viens du quartier : Nord
Si j'étais une fleur, je serais : Lys
Je suis : Inventé

Anecdotes

La première chose à savoir c'est qu'Eleanor aime le luxe et les belles choses - Elle est lunatique aussi bien dans son caractère que dans son attitude envers les autres, un jour elle est sympa et réussira à vous persuader de lui décrocher la lune et le lendemain elle ne vous calculera même pas - Elle est "allergique" aux graines de sésames et adore faire chier le monde à chaque fois qu'elle va au restaurant. Un moyen de se faire remarquer - Elle a souvent le sourire. Moqueur, faussement agréable, enjoué, en coin, … c'est grâce à lui que l'on peut deviner son humeur - Elle n'aime pas montrer ses faiblesses, ça la rend plus atteignable et elle a horreur de cette normalité - Elle doit porter des lunettes pour lire ou lorsqu'elle utilise un ordinateur. Cependant dans ses mauvais jours elle ne peut supporter ces horreurs qui selon elle nuisent à son look et préféra se bousiller les yeux que de porter atteinte à son intégrité vestimentaire - Elle a un égo surdimensionné. Elle s'aime et son bien être passe avant celui des autres - Si on la connait pas, elle passe facilement pour une garce, mais entouré de ses amis elle est enjouée, attentive et même parfois, attention, drôle - Elle aime sa carte de crédit plus qu'elle n'aime la plupart des gens - Elle a tendance à prendre les personnes qu'elle ne connait pas de haut et pose souvent un regard dédaigneux sur ceux qui osent se balader mal habillés - Elle aime s'amuser, faire la fête et sait se montrer très généreuse. C'est l'argent de Daddy de toute façon - Si Daddy savait qu'une partie de cet argent lui fournit occasionnellement des petites pastilles colorés ou de la belle poudre il risquerait de … mieux vaut qu'il reste dans l'ignorance - Elle est fière voir orgueilleuse et fait toujours en sorte de ne pas avoir à demander l'aide des autres, ça lui ferait beaucoup trop mal d'avoir à dire merci - Elle est rarement seule, elle aime être entouré même s'il ne s'agit que de faire-valoir - Elle est super belle ok? Alors ne lui parlez pas de son nez, elle fait une petite fixette dessus - Elle est toujours impeccable, pas un pli disgracieux en vue, pas de crayon qui bouge et pas de vêtements qui ne soit pas de saison. Comme si son but dans la vie était d'être prête à poser à chaque instant de sa journée - Ouais, c'est une petite précieuse (Ca frise parfois le ridicule) et elle n'en a rien à faire que l'on se fiche de sa gueule derrière son dos, tout le monde devrait prendre soin de soi comme elle le fait. Bande de prolo - Elle a un côté très joueur et adore les défis ce qui lui joue souvent des tours d'autant plus qu'elle est mauvaise perdante et ne veux jamais lâcher prise - Elle ne prend rien véritablement au sérieux et n'a vraiment pas hâte de quitter la Fac - Elle a toujours eu d'assez bon résultat, mais elle n'est pas le genre de personne que l'on peut qualifier d'intelligente, elle bosse c'est tout, même si elle est du genre à tout faire au dernier moment. La fille brillante de la famille, c'est sa soeur - Elle a l'habitude de chanter lorsqu'elle est seule et espère que jamais personne ne sera au courant. Elle a une voix horrible à faire trembler la Castafiore et elle a déjà eu assez de mal à persuader sa soeur de tenir sa langue pour avoir envie de recommencer - Elle a toujours été boudeuse et capricieuse, mais elle commence à se reprendre un peu en main, ce trait de caractère resurgit parfois cependant - Elle ne croit pas en l'amour, c'est bien trop surfait. Elle tient pour absolument impossible d'être amoureux de la même personne à vie. Ses propres liaisons ne durent jamais bien longtemps et souvent pas assez pour que l'on puisse même parler de liaison - Elle a très vite compris qu'elle aimait les deux sexes, mais n'assume pas totalement et n'a tendance à se perdre dans les bras d'une femme que lorsque l'alcool s'en mêle - Elle a la langue bien pendue surtout lorsqu'il s'agit de prodiguer des conseils qui ne lui ont pas été demandés - Elle est affreusement douillette - Tout est paraitre chez elle, elle se fiche bien qu'on la déteste ou qu'on l'aime, le but étant de ne jamais laisser quelqu'un indifférent - Ceux qui ont réussi à passer outre ses défauts et qu'elle a laissé approcher découvrent quelqu'un de plus posé et d'amical. Il ne faut pas se faire d'illusions, elle restera un peu chieuse et je-sais-tout-mieux-que-toi, mais on découvre aussi un côté dévoué et même loyal auquel seuls ses rares vrais amis ont droit, même si elle niera toujours l'être. Et puis une certaine fragilité également. Elle a beau faire sa diva, elle cherche constamment la compagnie des autres. Elle a peur de la solitude, elle n'est pas faite pour ça et du coup, que se soit se quereller, parler avec des personnes qu'elle méprise ou rire un bon coup avec la plus conne des personne, tout lui va. N'importe quoi plutôt que de se retrouver seule avec soi-même.

Code:
[color=#ff3300]Imogen Poots [/color]⧽ Eleanor B. Caldwell

Histoire



Le jour était gris et le ciel en pleur en cet après-midi d'automne. Les feuilles jaunies que le vent faisaient frémir étaient tête baisées comme prises à imiter la foule. Le clapotis de la pluie sur la toile des parapluies engourdissait l'air d'un bruit monotone et elle se sentait glisser, emporter par l'allure des porteurs. Elle avait l'impression d'être dans un rêve, un rêve ou plutôt un cauchemar duquel elle espérait se réveiller à tout moment, mais une force contre laquelle elle ne pouvait rien semblait lui nier ce mince espoir. Merde. Déposant finalement leur fardeau, les hommes s'écartèrent lentement, têtes basses, alors qu'elle relevait la sienne pour poser son regard bleu sur l'assistance. Tout le monde semblait s'être déplacé, et les plus riches familles du coin jouaient à qui paraitrait le plus abattu. Elle aurait aimée les maudire, hurler à ces corbeaux tout de noir vêtu de se disperser et d'aller noyer leur hypocrisie ailleurs, mais elle ne pouvait pas, elle n'arrivait pas à les blâmer alors qu'elle aurait fait pareil. Elle gardait un air impassible, insondable en attendant d'être libérée de cette épreuve. Son esprit était lent comme engourdi et une sombre douleur lui pesait sur le coeur. Jamais elle n'avait songé perdre à nouveau quelqu'un, jamais elle n'avait imaginé pouvoir se sentir aussi abandonné tout en étant entourée. Elle eut alors le malheur de croiser le regard de sa soeur et une chape de plomb s'abattit sur ses épaules. Son aînée se tenait à ses côtés, droite et fière, mais ses yeux trahissaient une détresse qu'elle n'aurait jamais voulu connaitre. Il lui semblait voir dans son regard du dépit, comme si cette tristesse était vouée à renaître. Merde. L'instant suivant sa main froide trouva la sienne sans vraiment savoir laquelle des deux avait fait le geste. Son père se tenait à leurs côtés, mais elle ne darda pas son regard sur lui, elle ne savait que trop bien ce qu'elle y découvrirait. Il avait tout perdu, une fois encore.
Une voix monotone s'éleva alors et elle n'eut pour seule bien fait que de remplir un instant son esprit de ses mots vides, mais présents qui passaient sans qu'elle ne fasse l'effort de les comprendre. Ses doigts étaient crispés sur le manche de son parapluie alors que cette voix déblatérait, crachant ses prières sur le bois verni. Merde. Le cercueil lui paraissait minuscule, avait-elle toujours été aussi petite? Elle n'y avait jamais fait attention bien trop occupé à la snober. Son coeur aurait sûrement du se serrer, mais il restait étonnement serein battant au rythme des litanies qui se déversaient. Elle ferma un instant les yeux, laissant l'obscurité prendre possession de son être et lorsqu'elle voulu à nouveau poser son regard sur le cercueil, celui-ci avait disparu, recouvert d'une terre encore trop meuble. Merde. Et le cauchemar ne faisait encore que commencer. Un par un, tous ces maudits corbeaux se pressaient maintenant vers eux, serrant tout à tour leur main et présentant des condoléances aussi vides que fausses. Combien de temps leur faudrait-il pour oublier celle qu'ils appelaient Lizzie? Cela ce comptait-il en jour? En heures? Minutes peut-être. Dans tous cas ils jouaient bien le jeu avec leur mine déconfites, elle n'aurait pas fait mieux elle-même. La jeune fille répondait machinalement, pressant les mains en adressant de petits sourires aux les visages qui la fixaient, laissant comme toujours le paraitre prendre le pas sur les sentiments. Merde. On l'entraina alors non loin de là et elle s'engouffra dans une voiture. Le ronronnement du moteur l'emplit d'une quiétude malheureusement trop courte alors qu'elle troquait le confort de l'habitacle pour le brouhaha d'une grande salle. Alors qu'elle s'entendait parler sans en être vraiment consciente, on lui fourra un verre dans les mains et des crétins trouvèrent que lui tapoter le dos était visiblement de circonstance. Merde. Cette atmosphère l'étouffait. Putain elle avait besoin d'air, qu'on lui foute la paix, que l'on ôte de sa vue Mme Parker s'empiffrant de petit four et rugissant des absurdités. S'excusant auprès de ses interlocuteurs, elle déposa son verre encore intacte et se faufila au-dehors.

Le temps semblait avoir raté un battement et la voilà qui se trouvait face à la pierre de jais sans vraiment l'avoir cherchée. Ses jambes l'avait portée, prenant le pas sur sa pensée. La pluie ruisselait sur son visage et se perdait sur son tailleur détrempé. D'un geste un peu empoté elle tenta vainement de maîtriser ses mèches et échoua lamentablement. Merde. Elle se rapprocha de la stèle et passa des doigts hésitants sur le nom fraichement gravé. Elle revit alors son enfance, les jeux et la douceur de leur foyer. Lizzie était arrivée dans leur vie et avait combler le vide laisser par la mort d'une mère, soutenant un père totalement perdu. Sa soeur et elle n'avait jamais manqué de rien. On avait cédé aux caprices de la plus jeunes et à la moindre de ses lubies, son père pour avoir la paix et sa belle-mère en cherchant une affection dont la petite était avare. Elle se souvenait de leurs vacances,  des rires, des cajoleries de cette femme qu'elle n'avait jamais vraiment réussi à supporter, mais pour lesquelles elle était prête à tout donner aujourd'hui. Cette femme qui s'était imposer dans sa vie à la place d'une mère qu'elle n'avait jamais connue. Elle la revoyait si belle et pleine de vie, gentille et simple, si éloignée de la princesse qu'était sa belle-fille. Eleanor l'avait aimé, mais jamais ouvertement prenant toujours soin de lui rappeler qu'elles n'avaient aucun liens. Aucun liens…elle aurait du réussir à s'en persuader au lieu de jouer cette comédie, tout aurait été beaucoup plus facile aujourd'hui si elle n'avait pas eu à lutter contre ses sentiments.
Elle se souvenait avoir quitté Pinelake alors qu'elle avait un peu plus 12 ans pour rejoindre New York. Son père lui avait dit que son travail demandait ce départ et elle l'avait cru. Le regard de sa soeur et le sourire pale de Lizzie auraient dû lui faire comprendre que quelque chose n'allait pas, mais elle se fichait bien des signes à l'époque. Tout ce qu'elle voulait c'était découvrir la grande pomme et vivre comme une reine. Elle  se souvenait voir vu sa belle-mère pleurer alors qu'elle se croyait seule et se souvenait mieux encore du regard déchirant qu'elle lui avait lancé en la découvrant. Ce jour là la petite avait compris que tout avait une fin et qu'il fallait s'y préparer. Dès lors, les années avaient défilé au rythme de sa maladie, et Eleanor n'avait jamais voulu l'accepter. Elle s'était éloigné de la malade, ne sachant gérer les choses, ne sachant comment se protéger si ce n'est en niant l'évidence. Elle s'était blindée et avait décidé de se placer au centre de tout pour ne pas avoir à parler de ce que traversait ses proches. Elles n'avaient jamais été vraiment proches, mais aujourd'hui elle regrettait que ses souvenirs les plus vifs ne concernent que leurs disputes, ses caprices, sa faiblesse et le déchirement de leur relation. Lizzie était au centre de tout ce qui n'allait pas, c'était sa faute si elle était malade, sa faute si son père n'était plus présent se plongeant dans le travail pour ne pas voir son épouse dépérir, sa faute si sa soeur abandonnait ses études d'économie pour la médecine laissant à sa cadette le fardeau d'avoir un jour à reprendre les affaires familiale, sa faute si son aînée avait à revivre le déchirement de perdre une merde. Elle chamboulait sa vie, ses sentiments, et son âme d'ado ne pouvait le supporter. Et puis un jours, après des années d'une lente descente en enfer, elle était partie laissant soudainement un vide qu'elle doutait pouvoir combler un jour.
Planter comme une gourde devant sa tombe, Eleanor essayait de peindre dans son esprit des traits qui commençaient déjà à lui échapper. C'est fou. On le le lui avait dit pourtant, le visage est la première chose que l'on oublie. Il lui semblait être restée planté là durant des heures, lavant sous la pluie une culpabilité qui ne la quitterait jamais complètement. C'est une main posée sur son épaule puis la voix de son père qui lui fit redresser la tête. "On rentre à Pinelake." Oh, voilà qui n'était pas prévu.

Quelques mois plus tard la petite famille était de retour de leur ville natale et la vie reprit comme si de rien était. Elle retrouva leur villa qui jouxtait la petite maison de vacances que son arrière grand-père avait fait construire lorsqu'il avait découvert cette charmante petite ville dans les années cinquante. Ce dernier était mort jeune et le grand-père d'Eleanor avait repris la maison et les affaires et son fils unique, né en ville, avait pris la relève, se retrouvant à la tête d'un mini empire immobilier qui se développe jour après jour faisant la fortune de la famille.
Les filles Caldwell retrouvèrent très vite une petite vie tranquille, même si la vie New Yorkaise avait laisser des traces sur la plus jeune des deux. Autant vous dire qu'il n'était pas facile de rester accordé à la mode en vivant dans une ville aussi petite. Mais bon, elle avait beau s'en plaindre, la précieuse, n'avait jamais ne serait-ce que mentionné la possibilité de quitter la ville pour ses études. Elle ne l'avouera jamais, mais elle a peur, une peur insensée, de perdre ce qu'il reste de sa famille en s'en éloignant. Elle se lança donc en économie cédant très vite aux demandes de son père qui ne voulait pas voir son affaire reprise par un étrange. Oh bien sûr, il ne s'attendait pas à ce qu'Eleanor dirige la boite, il connaissait sa fille, mais qu'elle ait les notions rendant sa nomination approuvable par le conseil d'administration. Bref, elle serait à la tête sans avoir réellement les rênes, le poste parfait pour elle qui aime se laisser vivre.
Eleanor ne fait jamais mention de sa belle-mère, n'en parle jamais, comme si elle avait peur que la mentionnée rende le vide qu'elle avait laissé dans sa vie réel. Il en est de même pour sa mère, mais là les choses sont plus facile, elle ne l'a pas connu après tout.
Son avenir en boite, sa fortune assurée et son petit monde cerné, il lui reste encore une année de Fac. Elle vit encore dans la villa familiale prétendant que c'est un choix de facilité et qu'elle peut ainsi profiter de tous les avantages de la villa, mais aucun de ses proches n'est vraiment dupe, elle a simplement peur de laisser son père seul et plus encore, d'être seule elle-même. D'ailleurs lorsque celui-ci part en voyage d'affaires, Ely a pris l'habitude de squatter chez sa soeur. Toujours une aventure colorée et épique car cette dernière a décidé de prendre un appartement minable en colocation non loin de l'hôpital où elle fait son internat. Quelle idée…mais bon, mieux vaut ça que de se retrouver seule dans une immense maison avec pour seules compagnies celles d'un chien et d'une vieille bonne à moitié sourde.
Elle se fiche pas mal que le maire tente de réunir petit à petit le nord et le sud. C'est voué à l'échec de toute façon et puis qu'est-ce qu'elle en a à faire tant qu'on la laisse vivre comme elle l'entend. Elle n'a pas vraiment conscience de ce que le rapprochement implique. Tout ce qui l'intéresse c'est mené sa petite vie, ses fringues, ses fêtes, son argent…oui surtout son argent. 





Derrière l'écran
Pseudo : Paddy
Prénom : Paddy
Âge : 22 ans
Pays : Suisse
Fréquence de connexion : Quotidienne
Inventé ou scénario : Inventé
Commentaires : Hâte de rp avec vous  
black pumpkin


Dernière édition par Eleanor B. Caldwell le Ven 23 Fév - 14:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sud - Staff
Date d'inscription : : 28/11/2017
Messages : : 97
Date de naissance : : 18/03/1982
Age : : 36
Célébrité : : Adam Levine
Emploi : : Barman
En amour : : Libre et volage!

Multicompte(s) : Tessa Maclay


MessageSujet: Re: Imogen Poots ~ Eleanor B. Caldwell ~ I don’t care what anybody says about me as long as it isn’t true  Ven 23 Fév - 7:54
Coucou
Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche Very Happy si jamais n'hésite pas à contacter le staff Wink

Petite curiosité: ou as tu découvert notre forum? Very Happy

Hâte de rp avec toi aussi Wink

_________________
“Vis aujourd'hui, comme si c'était le dernier jour. Et fais des projets, comme si tu étais là pour l'éternité.”
Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Centre - Staff
Sam Moretti
Date d'inscription : : 04/02/2018
Messages : : 91
Date de naissance : : 12/07/1992
Age : : 25
Célébrité : : Jack Falahee
Emploi : : Avocat et professeur de droit officieusement dragueur à temps plein)
En amour : : L'amour charnel ça le connait... Le vrai... Un peu moins

Multicompte(s) : Summer, l'étudiante avec du caractère

Zone RPS : Eliott
Isis

MessageSujet: Re: Imogen Poots ~ Eleanor B. Caldwell ~ I don’t care what anybody says about me as long as it isn’t true  Ven 23 Fév - 9:10
Bienvenue jeune fille! Very Happy Hâte de découvrir ton histoires sachant que tes anecdotes nous en dévoilent un peu Wink

Hâte de rp et d'avoir des liens avec toi Very Happy

_________________

           

           Samuel Bernardo Moretti
           
always be the best ; break the rules if you have to....
           
lolize
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞

MessageSujet: Re: Imogen Poots ~ Eleanor B. Caldwell ~ I don’t care what anybody says about me as long as it isn’t true  Ven 23 Fév - 10:29
Bienvenue à toi Very Happy !!
Tu as 2 semaines pour terminé ta fiche ! Donc comme le dit mes chers camarades, n'hésite pas à nous contacter si tu as un soucis.
En tout cas j'adore le choix de ta célébrité on ne la voit pas souvent !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord
Date d'inscription : : 23/02/2018
Messages : : 103
Date de naissance : : 12/09/1995
Age : : 22
Célébrité : : Imogen Poots
Emploi : : Etudiante en économie
En amour : : I'm my only love


MessageSujet: Re: Imogen Poots ~ Eleanor B. Caldwell ~ I don’t care what anybody says about me as long as it isn’t true  Ven 23 Fév - 11:30
Merci beaucoup à vous tous, quel bel accueil

Adam: Alors j'ai trouvé votre petit bijou sur PRD

Sam: Yep yep je vais m'atteler à l'histoire de la petite chieuse dans la journée

Oliver: Oui Imogen Poots est une cutie, mais je trouve qu'elle a un petit air de pimbêche sur certaines photo d'où l'idée du perso. Ca va être drôle de jouer autre chose qu'une gentille petite avec elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞

MessageSujet: Re: Imogen Poots ~ Eleanor B. Caldwell ~ I don’t care what anybody says about me as long as it isn’t true  Ven 23 Fév - 12:41
J'ai hâte de voir ca alors Very Happy !! De toute manière il en faut des filles de ce genre **

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nord
Date d'inscription : : 23/02/2018
Messages : : 103
Date de naissance : : 12/09/1995
Age : : 22
Célébrité : : Imogen Poots
Emploi : : Etudiante en économie
En amour : : I'm my only love


MessageSujet: Re: Imogen Poots ~ Eleanor B. Caldwell ~ I don’t care what anybody says about me as long as it isn’t true  Ven 23 Fév - 14:52
Voilà voilà j espère que ça ira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞

MessageSujet: Re: Imogen Poots ~ Eleanor B. Caldwell ~ I don’t care what anybody says about me as long as it isn’t true  Ven 23 Fév - 15:14

La validation


North & South

Bienvenue à toi dans lapetite ville de Pinelake ! A présent tu es un habitant à part entière. Nous t'invitons à aller te recenser pour enregistrer ton métier et ton habitation ainsi que ton avatar. Tu vas pouvoir ensuite aller créer ta fiche de liens pour trouver des amis, de la famille et commencer à rp (tu peux si tu le désire créer une fiche de rp ici pour ne pas perdre le fil  ). Et si jamais l'envie te prend pour créer des postes-vacants liés à ton personnage, tu trouveras tous ce que tu cherches ici!

Pour un bon déroulement nous te demanderons de juste bien vouloir indiquer les sujets qui sont terminés ici et nous prévenir en cas d'abscences.

Pour te divertir n'hésites pas à explorer les sections "Flood", "Jeux" et "Animations" et découvrir notre petite particularité: Les minis histoires!!

Et je t'invite à aller lire ce sujet pour comprendre le fonctionnement des Pétales et venir réclamer tes dues quand tu as effectué une action. Il y a également le Pinelake Shop à ta disposition.

Si jamais tu as des questions, tu peux bien évidement contacter le staff, ou alors aller poser ta question ici.

Nous sommes très heureux de te compter parmi nous et nous espérons que ton séjour à Pinelake sera semé d'aventures !!
code (c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Imogen Poots ~ Eleanor B. Caldwell ~ I don’t care what anybody says about me as long as it isn’t true  
Revenir en haut Aller en bas
 
Imogen Poots ~ Eleanor B. Caldwell ~ I don’t care what anybody says about me as long as it isn’t true
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Petals on the Lake :: Ton personnage :: Qui es-tu? :: Les présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: